Tom Dixon, l’excentrique
18/10/2016
Tom Dixon, l’excentrique
Après avoir écourté ses études d’art à la Chelsea Foundation, Tom Dixon s’éparpille, colorise des bandes-dessinées, travaille chez un imprimeur, joue de la guitare basse… En 1980, il part à New York, crée le club Titanic, où il travaille la nuit. “Le jour je construisais des meubles, je soudais ensemble des pièces de métal et des panneaux d’isolation pour créer des structures avec des formes douces et minimalistes. Au début je me servais d’objets trouvés, des couvercles de caisses à charbon, des déchets industriels… J’ai gagné 15£ pour une chaise de cuisine faite de louches avec une poêle en guise d’assise, puis j’ai cherché à évoluer et à dissimuler l’origine des ces objets”, racontait-il dans le numéro 74 d’Intramuros (décembre 1997/janvier 1998). Extrait de l’article paru dans la rubrique « Les Designers » Intramuros n°185, Juillet/août 2016 Acheter le numéro 185
Astrid Avédissian
Continuer