01/07/2018

Le studio de design japonais We + présentait lors de la Design Week de Milan sa collection Swarm. A la rencontre entre l’usage et la matérialité, les deux composantes de Swarm interrogent. Et c’est ce qui plait à Toshiya Hayashi et Hokuto Ando, les deux fondateurs du studio !
 
Qu’elle est le but premier d’une chaise ? De s’asseoir, il est certain. Pourtant, la chaise Swarm ne semble pas être des plus agréables. Elle se compose d’une structure métallique ajourée, qui repose sur quatre pieds en métal. Sur l’assise et le dossier, une innombrable quantité de petits clous, de 15 mm de long et de 1,2 mm de diamètre sont disposés. Par magnétisme, ils se positionnent de manière aléatoire et recouvrent la chaise.
 

 
Swarm, c’est également un ensemble de quatre petits vases. De la même manière, le vase est couvert de clous. La rudesse de ces petites pointes métalliques contraste avec la poésie amenée par ces soliflores. La légèreté des fleurs que l’on y glisse ne semble pourtant pas en être perturbée, bien au contraire.
 

 
Pour cette collection, We + souhaitait laisser libre cours à la force magnétique, qui dessinerai d’elle même le positionnement des clous. Les deux designers laissent une place au hasard, au lieu de choisir l’emplacement de chaque pièce métallique. Finalement, tous regroupés, les clous formeraient presque une surface douce que l’on souhaiterai toucher. La texture intrigue !
 
We + est un studio de design contemporain, créé en 2013 par Toshiya Hayashi et Hokuto Ando, dans la ville de Tokyo. Toshiya Hayashi est diplômé de l’Université Hitotsubashi  de Tokyo, et Hokuto Ando a étudié à Central Saint Martins à Londres. Ensemble, ils prennent le parti de développer des produits de manière expérimentale, au même titre que les installations et que les graphismes qu’ils dessinent. Ils aiment surprendre, en combinant des matériaux décalés avec de nouvelles technologies.