Skip to main content
Actualites / Events / The ODP Letter / The ODP Letter N°664
28/06/2022

The ODP Letter N°664

Semaine du 28.06.2022

mardimercredijeudivendredisamedi
• dimanche • lundi •

­
Voilà que depuis une semaine les journées raccourcissent. La liste de vos rendez-vous design également. Il est donc plus que temps d’en profiter, surtout quand ils vous offrent des rencontres privilégiées avec ceux qui écrivent l’histoire du design (vous saurez les retrouver ci-dessous) ou ceux qui les collectionnent.

Ainsi, pour célébrer le 10e anniversaire du Cercle Design 20/21 (des passionnés d’objets du XXe et XXIe siècle qui participent à la vie des collections de Design du MAD), le musée des Arts décoratifs dévoile en effet, un nouvel accrochage des œuvres acquises grâce à la générosité des membres du Cercle. Ces acquisitions sont présentées en regard des collections permanentes dans un parcours renouvelé avec des thématiques contemporaines telles que la conscience environnementale, l’éco-conception et le lien aux matériaux naturels.

Thématique que l’on retrouve dans l’emballage durable pour les cosmétiques.

Des tendances que vous irez toucher du doigt au salon Paris Packaging Week, ou caresser des yeux directement ici.

Alors, enjoy et surtout, take care !

Mardi 28 juin

Céramique, une matière d’architecture – 9h / 11h30

Matinée workshop animée par Maëlle Campagnoli, journaliste (Architectures À Vivre)
autour de la céramique, matière d’architecture. Conférence de l’architecte David Trottin (Marin + Trottin – Périphériques architectes) suivie d’un Cocktail / networking
en présence des responsables prescription et technique de huit fabricants de solutions en céramique, qui présentent leurs produits et matériaux : Borja Ceramica, Estilker, Estudio Ceramico, Dune, Saloni, Todagres, Peronda, Museum et Harmony.

Inscription ici

Cité de l’architecture Hall d’About ⎢ 7 av. Albert de Mun – Paris 16 (M° Trocadéro)

 

Linvosges – 9h30 / 15h30

Journée presse Linvosges autour de sa collection Automne-Hiver 2022.

Hôtel Amour ⎢ 8 rue de Navarin – Paris 9 (M° Pigalle)

 

Ora – 10h / 20h

Journée presse de présentation de la lampe Ora signée Studio 5.5, fruit de la collaboration entre Designerbox et Leroy Merlin. Une lampe de bureau innovante qui devrait libérer votre manière de travailler ! À tester en avant-première dans l’atelier des créateurs.

Studio 5.5 ⎢ 8 rue Popincourt – Paris 11 (M° Voltaire)

 

Déserts – 18h / 22h

Vernissage de l’exposition « Déserts » (29/30-06) par Jean-Pierre Heim, architecte international et explorateur, une collection, des dessins artistiques « in Situ » et des peintures de plusieurs voyages en Egypte, Nubie, Soudan, Arabie Saoudite et Jordanie. Des voyages et explorations dans des contrées lointaines et désertées à la recherche d’une identité, source d’inspiration pour y construire des lodges et préserver la proximité des sites touristiques et archéologiques.
Hôtel de l’industrie ⎢ 4 pl. St-Germain des Prés – Paris 6 (M° St-Germain-des-Prés)

 

Performance – 19h30

Dans le cadre de la Fashion week et de la présentation de sa nouvelle collection dans la boutique – atelier, performance intéractive de Gustavo Lïns, « architecte du vêtement ». Des toiles de vêtements blancs peintes en live à 20h. À vous d’en redemander, ou de le stopper avec les hashtags #arrête ou #encore.

Gustavo Lïns ⎢ 219/221 rue St-Martin – Paris 3 (M° Arts et Métiers)

Mercredi 29 juin

Paris Packaging Week 2022 – 09h / 19h

Salon de l’innovation packaging pour la beauté, les boissons, le luxe et les PGC (29/30-06). De quoi sourcer également les dernières solutions en matière d’emballage durable à l’Éco-tour de la Paris Packaging Week 2022.

Cérémonie du challenge des étudiants avec les lauréats de concours de conception d’emballages (15h/15h45).

Inscription ici
Paris ExpoHall 7.2 ⎢ pl. de la Pte de Versailles – Paris 15 (M° Pte de Versailles)  

 

Vente Onlive – 16h

Session vente Onlive d’œuvres d’art contemporain, design et céramiques françaises, qui offre un regard sur la production de créateurs au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Œuvres de l’artiste italien Luigi Salvi et du céramiste Roger Capron.

Piasa ⎢ 118 rue du Fbg St-Honoré – Paris 8 (M° St-Philippe-du-Roule) 

 

Table dressée à découvert – 18h

Atelier conférence Bernardaud. Couteaux, assiettes ou serviettes… apprenez à bien les placer, bien les entretenir et découvrez leur histoire insolite.

Tarif 40€.

inscription auprès de ateliersinstitut@bernardaud.com

Bernardaud ⎢ 11 rue Royale – Paris 8 (M° Concorde/Madeleine) 

 

La Pyramide de Ponzi – 18h / 21h

Vernissage de l’exposition de la Pyramide de Ponzi (30-06/23-07), sous le commissariat de Mark Molk qui a sélectionné trois artistes, Mathieu Cherkit, Raphaël-Bachir Osman et Françoise Pétrovitch, invités eux-mêmes – sans aucune contrainte ou droit de regard de sa part – à en sélectionner chacun trois autres, auxquels ils laisseraient la même liberté que celle qui leur était accordée…

Galerie Valérie Delaunay ⎢ 42 rue de Montmorency – Paris 3 (M° Arts & Métiers) 

 

Les Lampes Belharra – 19h / 22h

Présentation des lampes Belharra par Mathilde Bretillot et Paul Couderc – lauréats du projet “Mon île” pour Mondes Nouveaux – nouvelle collection en édition limitée par Cornichon Studio. Des lampes en polymère 100% biosourcé issu de l’amidon de maïs et de coquilles St-Jacques, imprimées en 3D.

Boutique du MAD ⎢ 107 rue de Rivoli – Paris 1 (M° Palais Royal) 

Jeudi 30 juin

PaperClass Procédés Chénel – 09h / 17h

3 sessions PaperClass hors les murs au sein de Make Ici, Nantes.

L’opportunité de découvrir les dernières nouveautés de Procédés Chénel – architectures de papier – au sein d’un lieu exceptionnel : Ici Nantes, installé sur 1600 m2 d’ateliers partagés par des artisans menuisiers, ébénistes, métalliers (forgeron, ferronnier d’art, coûtelier…), tapissier d’ameublement, designer (produits, espace, papier…), architectes, prototypeurs… et la seule Matériauthèque du Grand Ouest !

Visite de la manufacture, découverte de la matériauthèque et du travail de Samantha Milhet, paper artist.

 

Inscription auprès de info@chenel.com

Make Ici ⎢ 24 rue de la Mitrie – Nantes 44

Vendredi 01 juin

R.A.S.

Samedi 02 juin

Wax ! – 10h30

Inauguration de l’exposition Wax ! (02-07-22/05-02-23), en présence d’Anne Grosfilley, commissaire et conceptrice de l’exposition, Prêts de collection.

De l’élaboration des maquettes au processus d’impression, de l’effervescence des marchés à l’atelier des tailleurs, des magazines papier glacé aux défilés Haute Couture, l’anthropologue Anne Grosfilley invite à découvrir la richesse et la complexité du wax. À travers des collections uniques, cette exposition propose un voyage dans trois continents, pour appréhender les multiples facettes d’une étoffe où s’expriment la rencontre et le dialogue des cultures, d’hier à aujourd’hui.

Musée de Bourgoin Jallieu ⎢ 17 rue Victor Hugo – Bourgoin-Jallieu 83

Dimanche 03 juin

Picnic – 11h / 19h

4e édition du Picnic au MacVal pour rassembler tous les publics. Venez avec votre panier pique-nique ou restaurez-vous sur place, pour une journée de découvertes gustatives, musicales ou artistiques. Moment convivial et festif ponctué de programmations dans le jardin et les différents espaces du musée, avec visites et ateliers en famille, performances, séances de massage des mains, échanges de saveurs, troc de livres, expériences musicales…

MacVal ⎢ pl. de la Libération – Vitry-s-Seine 94 

Lundi 27 juin

R.A.S

Pas encore abonné à la Newsletter ODP ?

Abonnez-vous pour recevoir chaque semaine le meilleur des sorties design.

Puisqu’on en parle

­
Lues dans Innovation Packaging Beauté, les cinq tendances en matière d’emballage durable par Eva Lagarde, fondatrice de la société de conseil et de formation Re-Sources.

Faut-il passer à une gamme entièrement en aluminium, promouvoir le zéro déchet, utiliser des matériaux 100% PCR, explorer de nouveaux matériaux innovants ?

« Qu’il s’agisse de coproduits des industries agricoles ou alimentaires (fruits de mer, champignons, noix de coco, bambou, canne à sucre…) forestières (bois, écorces…) ou de déchets de céramique, de nombreux matériaux envahissent l’univers de l’emballage.

Ces matériaux sont attrayants pour la notion d’innovation qu’ils confèrent et l’intérêt qu’ils présentent en storytelling. Il y a beaucoup à dire aux consommateurs sur les nouveaux composés d’emballage. Tout d’abord, on s’éloigne du pétrole, des microplastiques, des déchets océaniques et de tout le reste, et ensuite, l’aspect technologique et naturel est une histoire captivante.

À titre d’exemple, The Shellworks développe actuellement de nouveaux emballages à partir d’un polymère digéré par des bactéries et certifié entièrement biodégradable. Il se dégrade dans un composteur industriel en cinq semaines environ.»

Chez The Shellworks, en effet, la nature est l’inspiration et tous leurs matériaux sont créés à l’aide d’outils les plus pointus. En résulte une bibliothèque de matériaux pour fournir des solutions holistiques et compostables qui répondent aux besoins des produits.

Car l’entreprise a parié sur le sevrage absolu du plastique à usage unique dans l’industrie de la beauté.

Ciblant les marques de cosmétiques, la start-up biotechnologique basée à Londres a récolté un tour de table de 6,2 millions de dollars pour prouver qu’elle peut faire évoluer son emballage compostable sans pétrole, qui « fonctionne comme du plastique » mais se décompose dans la nature en environ un an, selon la société.

Le premier produit de type plastique de Shellworks a été développé à partir de déchets de coquillages, mais moins d’un an après le début de son existence, la startup s’est tournée vers l’utilisation d’une substance grasse extraite de cellules bactériennes, qui « se comporte comme un polyester naturel » et est végétalienne, selon co-fondateur et chef de produit Amir Afshar.

« Nous sommes des optimistes critiques et désireux de trouver des solutions à des problèmes vraiment difficiles. Notre vision est de briser la dépendance à l’égard de l’industrie pétrolière en créant une nouvelle norme d’emballage performante, compétitive et véritablement durable », a déclaré le PDG Insiya Jafferjee, qui a cofondé Shellworks après avoir passé près de trois ans chez Apple.

L’emballage est responsable d’environ 70 % des émissions de carbone du secteur de la beauté, selon le British Beauty Council.

The Shellworks est l’une des nombreuses entreprises qui développent des alternatives aux emballages en plastique, sans le temps de décomposition de 500 ans qui est estimé pour certains produits pétroliers. Notpla, qui fabrique des sachets à base d’algues pour les sauces, Avantium, qui développe des récipients à base de sucre pour les sodas et la bière, et Cruz Foam, qui transforme les carapaces de crevettes en une alternative au polystyrène.

Amir Afshar l’affirme, « notre objectif est de combiner notre expertise en science, en conception et en ingénierie pour résoudre l’un des problèmes environnementaux les plus problématiques de notre époque : la pollution plastique. Nous sommes fiers de notre processus, de notre innovation et de notre impact. Nous suivons tous nos ingrédients bruts ainsi que notre empreinte carbone […] Nous apprécions également que nous soyons tous confrontés à l’un des plus grands défis de notre époque et aimerions partager nos connaissances et notre compréhension pour aider les entreprises à devenir plus durables.»

« Lorsque nous avons commencé à enquêter sur la crise de la pollution plastique, nous avons constaté que même s’il existait de nombreuses grandes innovations, elles s’appuyaient sur une infrastructure industrielle pour les traiter en fin de vie. Notre mission principale était de développer un matériau qui pourrait se dégrader, comme une brindille ou une branche, dans n’importe quel environnement naturel. Si l’un de nos matériaux atteint les environnements marins ou du sol à sa fin de vie, il sera décomposé en composés organiques bénins.

Pour nous, la durabilité ne signifie pas seulement des matériaux naturels, cela signifie regarder l’ensemble du cycle de vie. Nous veillons à ce que nos solutions soient durables du début à la fin

Ils ont ainsi conçu Vivomer. Vivomer est créé par les micro-organismes abondants dans les environnements marins et terrestres. À la fin de sa vie utile, ces mêmes microbes voient Vivomer comme une source de nourriture et le consomment, ce qui signifie qu’il ne reste jamais de microplastiques nulle part !

The Shellworks vous invite à les suivre dans leur laboratoire, où il y a à boire et à manger ! Une vidéo toute britannique comme on les aime !