02/09/2016
En hommage au pionnier du design industriel français Roger Tallon (1929-2011), le musée des Arts Décoratifs présente une exposition rétrospective.

Il est celui par lequel la discipline a acquis sa notoriété et l’enseignement du design a pris son essor dès la fin des années cinquante. Ouvrant cette profession au monde culturel et intellectuel international, il n’aura eu de cesse de récuser le titre d’“esthéticien industriel” pour revendiquer celui de “designer”. En soixante ans de carrière, il aura imposé une approche radicalement nouvelle du design, à cheval entre industrie et création contemporaine. Après des études d’ingénieur, Roger Tallon effectue son service militaire dans le secteur français de Berlin libéré. Affecté aux communications, il y rencontre notamment les représentants de Caterpillar et Dupont de Nemours pour qui il travaillera comme consultant en communication graphique et concepteur de matériel technique. Découvrant les méthodes de travail américaines, il adopte l’idée du design comme activité globale et partie intégrante de l’entreprise. De retour en France, il entame une longue collaboration (1953-1973) avec l’agence Technès, bureau d’études techniques esthétiques, fondée par Jacques Viénot. À ses côtés et avec l’aide de Jean Parthenay, il fait de l’agence dont la devise est “On achète avec ses yeux”, une référence du design. En tout, près de quatre cents produits naîtront de sa collaboration avec Technès dont il devient directeur à la mort de Jacques Viénot en 1959. Il y aborde tous les domaines de la création industrielle, des machines-outils aux postes de télévision en passant par les caméras, engageant une réflexion sur la complexité du design et ses applications. Extrait de l’article paru dans la rubrique « Maître », par Cléa Daridan, Intramuros n°186, Septembre/octobre 2016 Acheter le numéro 186
Affiche de l’exposition “Roger Tallon. Le design en mouvement”, réalisée par le studio H5

L’escalier hélicoïdal “M400” édité par la galerie Lacloche

Le siège rembourré “Cryptogramme” conçu pour le Mobilier National (1969) © Archives Roger Tallon