Skip to main content
Actualites / Design / Events / Objets / Prix Mathias 2021 : découvrez les lauréats !
24/11/2021

Prix Mathias 2021 : découvrez les lauréats !

Depuis 2015, l’association Matières Libres organise un concours récompensant de jeunes diplômés ou autodidactes en arts appliqués ou métiers d’art. Les lauréats de l’édition 2021 viennent d’être dévoilés.

Lancée en décembre 2015 par le créateur Mathias, l’Association Matières Libres a pour objectif d’aider des jeunes sortant d’écoles des métiers d’art, des arts appliqués ou autodidactes, dans ce passage si difficile d’entrée dans la vie professionnelle. Chaque année, un concours est ouvert à tous les  moins de 30 ans sortant d’écoles d’Arts appliqués (Boulle, Duperré, Estienne, Olivier de Serres … ) ou  autodidactes.  Il récompense des jeunes pour leur originalité, leur savoir- faire et leur liberté créative.

Les lauréats 2021

Pour cette 4e édition, deux lauréates ont été récompensées du Prix Mathias 2021 et ont reçu une dotation financière de 5000 euros.

– Eve George , co-fondatrice de l’Atelier George pour sa création intitulée Vagues

C’est  une composition de 63 carreaux de verre coloré fusionné. Chaque élément est façonné manuellement et donc différent du suivant. Eve George a développé cette technique lors de sa formation au CERFAV. Cette création a nécessité 40 heures de travail.

Eve George, création ''Vague'', Prix Mathias 2021 © Karim Daher

– Nina Fradet, ébéniste, pour son œuvre Awaseru

Fascinée par l’art japonais du tressage de bambou (takezaiku), la créatrice a cherché à transposer cette technique sur du bois massif pour la conception d’une assise stylisée. Ce projet a nécessité 200 heures de travail.

Nina Fradet, création Awaseru, Prix Mathias 2021 © Karim Daher

Les lauréates ont été récompensées le 15 novembre dernier à l’Hôtel de l’Industrie à Paris. Au-delà de la remise des prix, Matières Libres assure  un certain suivi des lauréats,  que ce soit par leur promotion lors d’expositions dans des salons professionnels, une communication sur les réseaux sociaux… ou le conseil dans leurs premières commandes.

Siméon Granier