Skip to main content
Actualites / Prix Ellipse 2022 : Assoukrou Aké primé
14/07/2022

Prix Ellipse 2022 : Assoukrou Aké primé

Le Prix Ellipse 2022 met à l’honneur l’Ivoirien Assoukrou Aké, dédiant ainsi sa deuxième édition à la Côté d’Ivoire.

Chaque année, ce projet du Fonds de dotation Ellipse art project choisit un pays d’Afrique subsaharienne ou d’Asie afin de mettre en avant la création artistique d’un artiste autour d’une thématique de réflexion environnementale. La Côte d’Ivoire ayant été retenue en 2022, tous les artistes africains des arts visuels de 18 à 40 ans, résidants en Côte d’Ivoire et dont le travail n’avait jamais été exposé dans une galerie étaient éligibles. Une initiative qui a donc mené au choix de Assoukrou Aké.

Assoukrou Aké et son « art de la traduction »

 

C’est ainsi qu’Assoukrou Aké présente son oeuvre, par les termes « l’oeuvre de la traduction ». Un objectif que s’est fixé cet artiste né à Bonoua en Côte d’Ivoire. Après une formation en histoire de l’art, il se concentre sur la thématique de la violence qu’il décrypte dans ses récits « de guérisons ». Nommer l’innommable. Représenter l’impossible. Tel est son défi, expliquant alors les silhouettes criblées de trous, aux mouvements saccadés et disloqués, parfois crues, puissantes.  Assoukrou Aké mélange les époques, joue entre le réel de l’actualité – passée ou présente – et le fantastique, avec ses références au contes africains, rites profanes et sacrés. Les techniques sont également variées, de l’acrylique au bois en passant par la gravure, mêlant photographie de presse et peinture académique.

Assoukrou Aké, Du tumulte du monde au silence de papier
Assoukrou Aké, Perle noire

Un travail qui s’avère de plus en plus remarqué puisque le jeune artiste reçoit en 2017 le Grand Prix International Jeune Talent Arbustes lors du Salon d’automne de Paris ainsi que le Prix du public au cours du Prix ICART Artistik Rezo en 2022. Sans compter sa nomination aux Prix JUVENARS-IESA et au Prix Paris 1 Panthéon Sorbonne en 2021. 

Un prix célébrant la culture des pays en développement

 

Le rôle fondamental de la culture dans le développement durable est clairement énoncé par l’ONU, poussant la société française Ellipse Projects à en faire son pilier. Ainsi, le Prix va plus loin qu’un titre honorifique en proposant un accompagnement médiatique et professionnel pour l’artiste sélectionné. Assoukrou Aké verra donc son travail exposé durant AKAA, ALSO KNOWN AS AFRICA, du 20 au 23 octobre 2022. 

Assoukrou Aké, Aynk†nDropsy

Le choix s’est fait à l’issu de la délibération d’un jury indépendant formé de six professionnels de l’art contemporain, dont des spécialistes de l’art ivoirien. Notons parmi eux la présence de Victoria Mann, la Directrice-Fondatrice de la foire AKAA, ALSO KNOWN AS AFRICA et de l’artiste sculpteur et perforer Jems Koko Bi. Le projet était par ailleurs soutenu par pas moins de six partenaires, d’Abidjan – pour l’Original Foundation – ou de Paris – pour la Cité Internationale des Arts -.

Olivia Demigneux