Rencontre avec Massproductions et sa vision volontairement industrielle

Massproductions présente actuellement sa nouvelle collection de mobilier au showroom Silvera à Paris. Nous sommes allés à la rencontre des designers qui se cachent derrière ce nom : Magnus Elebäck et Chris Martin. Leur objectif ? Démontrer qu’il est possible de produire  en “MASS” du mobilier de qualité.

 

Un salon Massproductions au showroom Silvera à Paris © WMO

 

Massproductions est un éditeur britanno-suédois spécialisé dans le mobilier. En collaboration avec Silvera, il présente sa nouvelle collection à Paris, dans le 8e arrondissement. Pourquoi Massproductions ? Ce nom représente la philosophie des designers Magnus Elebäck et Chris Martin. Produire du mobilier design de qualité à un prix intéressant, de façon industrielle.

 

C’est au sein du showroom Silvera que l’on découvre le travail de ce duo à la philosophie affirmée. En effet, ils ont longtemps travaillé comme designers pour d’autres éditeurs, visitant ainsi de nombreuses usines à travers le monde. Les connaissances acquises sur la production durant ces années, ils les ont combinés à leur vision du design qui est la suivante :  “Le design est fait pour être industrialisé. On cherche sans cesse à combiner l’art et l’industrie” explique Magnus Elebäck.

 

Le canapé Dandy au showroom Silver, Paris © WMO

 

Massproductions : rencontre avec un duo déterminé

 

Massproductions fêtera ses 10 ans l’année prochaine. Une aventure commencée en 1999 avec le lancement de l’iconique Tio Chair au salon de Stockholm. Aujourd’hui celle-ci fait partie de l’exposition permanente du Musée des Arts Décoratifs à Stockholm et possède en son actif, de nombreuses récompenses. Magnus et Chris partagent leur vision du design.

 

Votre inspiration, d’où vient-elle ?

 

Elle peut venir de différents endroits selon le projet. Avec la Tio Chair, le but était de faire quelque chose de confortable avec des fils de métal. Ce qui est un peu paradoxal, car les gens pensent que tout ce qui est fait de métal est dur. C’était une idée intéressante de faire du métal confortable. Le problème était de résoudre le problème en fabriquant une chaise qui “fonctionne” et qui pourrait être produite facilement.

 

Avez-vous déjà pensé à élargir votre domaine de création ?

 

Nous sommes focalisés sur le mobilier et quelques objets complémentaires au mobilier. On a collaboré avec un restaurant. Chris a designé des luminaires pour eux, mais nous restons principalement sur le design de mobilier.

 

Que pouvons-nous attendre de Massproductions dans les années à venir ?

 

Actuellement, nous travaillons beaucoup avec des architectes autour du monde et ils sont nombreux à aimer Massproductions. On a livré de nombreux produits pour des projets intéressants au Japon ou Nouvelle-Zélande. On continue à prendre notre temps afin de toujours offrir de bon produits. Trois par an pas plus et on va se concentrer sur des objets destinés à la maison.

 

Massproductions : zoom sur deux assises phares

The Crown chair

 

Le projet de la Crown Chair consistait à fabriquer une assise donnant une forte impression de profondeur avec quatre éléments plus ou moins plats. Défi réussi grâce aux espaces ajourés sous tous les angles du fauteuil. La Crown Chair est en mousse de polyuréthane moulée autour d’un cadre en tube d’acier. Cette même mousse permet d’atteindre une certaine netteté et une définition précise de la forme. C’est d’ailleurs sa méthode de production qui a influencé le design du fauteuil. Une de ses particularités réside dans son dossier qui semble être posé en équilibre sur les deux bords des accoudoirs latéraux. L’aspect fragile qui en ressort n’est qu’une illusion, car le tout est solidement fixé.

 

 

La Crown Chair au showroom Silvera à Paris © WMO

 

The Rose chair

 

La Rose Chair est un fauteuil en bois (chêne laqué ou noyer) dont les éléments sont fixés à la colle. Elle tire son nom des parties en formes de pétales de rose qui la composent. Le challenge ? Trouver une technique de fabrication adaptée aux machines. Une réflexion d’un an qui reflète le fonctionnement des designers. Le fonctionnement de Massproductions se rapproche du slow-design, car elle ne sort que deux à trois pièces par an.

 

La Rose Chair au showroom Silvera à Paris © WMO

 

Galerie d’images 

WMO