Alexandre Echasseriau : design, savoir-faire et technologies

Le designer français Alexandre Echasseriau construit des objets en réunissant toujours trois variables : une matière, une technologie et un savoir-faire. Illustration avec trois de ses projets : la housse pour iPad « Inko », le casque « Ovi-One » et l’enceinte « Marble Sound System ».

Son parcours est un de ceux qui devrait redonner confiance dans l’enseignement à la française. Après un CAP de bronzier, option tournage d’art à l’Ecole Boulle et un diplôme des métiers d’art de Tournage Ornementale, Alexandre Echasseriau bifurque à l’Ensci-les Ateliers qui lui permettront de porter un nouveau regard sur le design. Il en sort diplômé avec les félicitations du jury suite à un véritable “Tour de France” à la recherche de procédés de laboratoire méconnus ou de savoir-faire d’artisans oubliés.
La housse pour iPad en cuir “Inko” avec encre conductrice tatouée
Lauréat des Audi Talents Awards 2014, section design, il sera financé pendant un an par Audi, qui lui permettra de développer ses projets. Exposés dans la Chapelle du musée des Arts et Métiers pendant les D’Days, un casque en laine de mouton “Ovi-One”, une housse d’iPad en cuir et un Sound system en marbre se sont tous construits en réunissant trois variables : une matière, une technologie et un savoir-faire. C’est en croisant les regards d’un chapelier de Caussade (Patrick Cappoen) et d’un biochimiste (Antoine Rouilly) spécialiste de la laine de mouton qu’il a construit son casque de vélo aux propriétés mécaniques performantes. Avec Jeremy Caudron, de la marbrerie Caudron, Jacques Fuchs et Patrick Thevenot du Taylor Made System, responsable de la partie acoustique de l’enceinte et Fabien Lemarchand chercheur en optique de l’Institut Fresnel de Marseille, il réalise le totem “Marble Sound System”.
Le “Marble Sound System”
Son projet “Inko” associe les compétences d’un tatoueur (Johan Da Silveira, Pierre Emm, Piotr Widelka de Machine Tatoué) et d’un compagnon maroquinier : il propose de tatouer avec de l’encre conductrice un clavier d’iPad. Tous ses projets ont en commun de mettre en application des savoir-faire “orphelins”, voués à la disparition ou trop pointus pour exister. Il semblerait que des volontaires au développement comme Piquadro ou Bare Conductive se soient positionnés sur la ligne de départ.
Bénédicte Duhalde
La housse pour iPad en cuir “Inko” avec encre conductrice tatouée
La housse pour iPad en cuir “Inko” avec encre conductrice tatouée
La housse pour iPad en cuir “Inko” avec encre conductrice tatouée
Le “Marble Sound System”
Le “Marble Sound System”
Le “Marble Sound System”
Un casque en laine de mouton “Ovi-One” aux propriétés mécaniques performantes
Un casque en laine de mouton “Ovi-One” aux propriétés mécaniques performantes
Alexandre Echasseriau
Le projet “Tryptic” d’Alexandre Echasseriau présenté dans la chapelle du musée des Arts et Métiers pendant les D’Days
Tagué dans: