Le dôme géodésique de Montréal

Le rêve géodésique de Montréal

architecture / design / Dôme géodésique
10 novembre 2017

Le Centre de design de l'UQAM de Montréal accueille jusqu'au 10 décembre 2017 l'exposition "Montréal et le rêve géodésique"


2017 marquait le 50ème anniversaire de l'inauguration du dôme géodésique de Montréal. Le pavillon américain d'Expo 67 conçu par R. Buckminster Fuller et Shoji Sadao est l'un des plus célèbres au monde après celui de Londres.

Il marquera un summum dans le développement des dômes géodésiques, des dômes version DIY, au développement d'une innovation constructive qui a marqué tout l'imaginaire architectural du XXème siècle. Construit sur l'Ile Sainte Hélène, sur le Saint Laurent, le dôme abrite la Biosphère et le Musée de l'environnement, une façon de marquer son engagement historique dans la protection de l'environnement et les grands enjeux du 21ème siècle

Ces structures sphériques qui ont essaimé dans le monde entier sont ici documentées. Photographies, dessins, livres, empruntés au Fonds Jeffrey Lindsay des Archives d'architecture canadienne de l'Université de Calgary illustrent la complexité architecturale de ces structures sphériques. Un prototype de dôme de 20 pieds de diamètre construit par Studio Cube en collaboration avec une équipe d'étudiants de l'Ecole de Design de l'UQAM fait la démonstration des détails constructifs. 

C'est l'occasion de revenir sur le travail du designer montréalais Jeffrey Lindsay (1924-1984), fondateur et directeur de la Fuller Research Fondation Canadian Division basée à Montréal entre 1949 et 1956 et de redécouvrir les projets de dôme géodésique : le "Weatherbrake", premier dôme géodésique autoportant de grande portée construit à Baie D'Urfé en 1949. "Skybreak" érigé à Beaurepaire en 1951 ; "SKigloo", un chalet de ski construit à Morin -Heights ou la grange Hackney érigée à Senneville. Jusqu'à l'habitat des ours polaires du zoo de Granby par Paul O. Trépanier et Victor Prus, construit en 1962-1963.  Les commissaires Cammie McAtee et commissaires associés Carlo carbone et Réjean Legault signent un catalogue bilingue aux éditions Presses de l'Université Dalhousie qui replonge le lecteur dans cette utopie des années 50 et plus.

L'exposition "Montréal et le rêve géodésique" sera au Centre de Design de l'UQAM jusqu'au 10 décembre.


le 10.11.2017