Le design papier de Jean-Sébastien Lagrange

design / Jean-Sébastien Lagrange
19 décembre 2017

Sensible à l’art du pliage papier présent dans la culture japonaise, Jean-Sébastien Lagrange conçoit une série de maquettes autour de ce matériau.


Diplômé de l’Ecole Boulle puis de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle à Paris, ce jeune designer a mené lors d’une résidence à la Villa Kujoyama une recherche autour du papier. 

Dans la continuité de sa recherche sur le « design frugal », Jean-Sébastien Lagrange vise à l’utilisation minimale de la matière avec l’impact le plus discret sur l’environnement. Ses projets de recherche répertoriés dans un catalogue d’une trentaine de pages ont été présentés lors de l’exposition Viva Villa à la villa Kujoyama à Kyoto. 

Mettant volontairement de côté les questions d’usage et de fonction, Jean-Sébastien Lagrange laisse place à une expérimentation plastique et formelle qui pourra par la suite se concrétiser sous forme d’objets fonctionnels tels que la lampe « Sally » en frittage de poudre de plastique. 

A la tête de l’atelier JS.L, fondé en 2010, Jean-Sébastien Lagrange a signé l’aménagement des résidences d’artistes à la Cité  internationale des Arts de Paris, la conception du mobilier liturgique  de la chapelle des religieuse de l’Assomption dans le 16ème arrondissement à Paris, ou l’aménagement de l’ESC de Troyes. Il inaugure le 20 décembre prochain les nouvelles salles d’exposition du parcours permanent du Château de Malmaison, à Rueil-Malmaison, consacrées aux souvenirs de l'exil de l'Empereur Napoléon sur l'île de Sainte-Hélène. Avec cet aménagement, réalisé en collaboration avec Serge Noël pour la scénographie et l’Atelier Pentagon pour le graphisme, il offre une réinterprétation des motifs et décors des résidences de l’Empereur à Longwood et aux Briars. Des pièces rarement exposées, comme le masque mortuaire de Napoléon, devrait attirer un nouveau public dans les espaces de La Malmaison. 


le 19.12.2017