De droite à gauche: Benoît Beaupuy, Samuel Accoceberry et Gaël Wuithier

Laudescher et Woodlabo : une association gagnante

design / entreprise / Laudescher
21 novembre 2017

Il se travaille facilement, à la main, avec quelques outils, ciseaux, gouges, racloirs… mais quand il s'agit d'architecture intérieure, il faut d'autres outils : industriels.


C'est ce que propose l'entreprise normande Laudescher, spécialisée dans le parement et la cloison en bois travaillée au biseau. Elle s'est associée les compétences de Woodlabo, un atelier né en Finlande en 2010 et dorénavant installé en France.

L’atelier regroupe trois personnages : Gaël Wuithier, Benoît Beaupuy et Samuel Accoceberry, l’association d’un menuisier, d’un compagnon du devoir et d’un designer, expert en innovation bois.

Reconnue pour ses panneaux de lames à claire-voie en bois massif, Laudescher trouve une nouvelle dynamique avec la ligne Linea 3D et ses gammes « Pix », « Scale » et « Edge », une collection en 3D qui offre une nouvelle palette aux architectes pour l’habillage intérieur des espaces. 

« Pix », « Scale » et « Edge » sont construites autour des bois référents de Laudescher, le pin, le chêne et le hêtre, issus de forêts durablement gérées. Les trois gammes jouent sur la forme, le rythme, la lumière. 

Un nouveau rythme graphique apporte une esthétique très couture à la gamme qui se déploie en panneaux ombrés sur les parois des amphithéâtres et des boutiques de luxe. Des creux comme réalisés à la gouge optimise les reliefs et accrochent la lumière. 

Les lattes sont biseautées pour un résultat presque sensuel explique le trio Woodlabo. Véritable piège à sons, les panneaux sont doublés d’un isolant acoustique surfacé de voile. 

Entreprise normande, premier créateur de claustra en France, Laudescher met à la disposition de Woodlabo un outil industriel de pointe, les dernières machines qui permettent de réaliser des pièces autrefois infaisables en grandes séries.


le 21.11.2017