La révolution Batyline de Serge Ferrari

design / matériaux / Serge Ferrari
28 septembre 2017

Pendant la Paris Design Week, le showroom Serge Ferrari a dévoilé dans une scénographie de Cédric Martineau un morceau d’histoire de la Batyline, une toile appréciée par les plus grandes marques de mobilier pour son confort et sa qualité. L’occasion pour Isabelle Vidal, vice-présidente du groupe, de revenir sur son histoire.


En 2018, la toile Batyline fêtera ses 30 ans. Toujours remise sur le métier par les équipes de recherche et de développement de Serge Ferrari, le matériau n’a cessé d’évoluer : toujours plus fin, pour un mobilier toujours plus léger, sans sacrifier au confort, toujours plus coloré et toujours plus tactile, pour le rendre aussi attrayant que les textiles destinés à l'intérieur.

A l’occasion de la Paris Design Week, le groupe a dévoilé une nouvelle étape : la mise à disposition du logiciel Pénélope, habituellement utilisé par les ingénieurs dans leur recherche d’innovation. 

Le public peut donc comprendre le processus qui est maintenant à disposition des designers, qui pourront consulter Serge Ferrari pour travailler concrètement sur les prototypes de leurs créations, en amont de leur présentation aux éditeurs.
Ce logiciel est une sorte de « métier à créer virtuel », qui permet de simuler dessins et coloris. Relié à une imprimante 2D, il va fournir une simulation du dessin et des couleurs, permettant aux professionnels de valider en amont le rendu de leurs idées. Et de développer ainsi une offre sur mesure. 

En images, Isabelle Vidal retrace l’histoire de cette gamme pratique, entourée de créations iconiques pour l’extérieur.


le 28.09.2017