La Nirvana Collection de l’Aalto University

Aalto University, arts, design et architecture dans une coque de noix. Elle porte le nom du plus grand designer finlandais, Alvar Aalto, celui qui a fait de la collection « Paimio » dessinée pour le sanatorium de Paimio, un incontournable du design.

L’Ecole des Arts, Design et Architecture a été fondée en 1871, comme une école d’arts appliqués. Elle est devenue l’école la plus importante de Finlande, des pays scandinaves, la plus respectée dans le monde. Elle existe sous sa forme actuelle depuis 2012. Hébergée dans le bâtiment désaffecté de l’usine Arabia, elle a cédé le bâtiment Ateneum à la Finnish National Gallery. L’objectif de l’Ecole d’Art et de Design est d’approfondir les compétences artistiques et scientifiques de ses étudiants pour les rendre apte à une pratique professionnelle. L’école s’est ouverte aux marchés internationaux avec des échanges avec la Chine et le Japon. La décision de rassembler l’Université de Technologie d’Helsinki (incluant l’école d’Architecture) avec l’Université des Arts et du Design d’Helsinki et l’Ecole d’Economie de Helsinki avec la toute jeune Université Aalto remonte à seulement 2010. Le changement a été complété avec le rapprochement de l’Ecole d’archi et du département Design de la nouvelle Université Aalto.

LA NIRVANA COLLECTION

Les plus grands noms de l’architecture et du design scandinave sont passés par là : Alvar Aalto, Ellie Saarinen, Ilmari Tapiovaara, Tapio Wirkkala, Timo Sarpaneva, Kaj Frank, Harri Koskinen. Quand en France, on n’avait pas de pétrole mais des idées, en Finlande, depuis toujours ils ont eu du bois comme matière première. Les suédois en faisaient des allumettes suédoises ou des chaises et l’université Alvar Aalto en fait ses sujets de diplôme… Elle était présente sur l’espace Greenhouse, du salon du meuble de Stockholm, un Satellite milanais à la suédoise, avec l’exposition Nirvana, qui présentait les travaux de 12 élèves de troisième année. Des chaises « de confort » en aluminium ou acier plié. L’idée derrière cet usage minimal des matériaux et de la forme est d’encourager les étudiants à se concentrer sur ce qui compte dans le design : leur expression personnelle artistique. Avec  l’exposition Nirvana, ils ont pu étudier le concept et l’idéologie de l’oisiveté et ses conséquences sur l’architecture intérieure et le design. Une chaise, une simple chaise peut-elle aider à atteindre le Nirvana ?


Bénédicte Duhalde le 12.02.2018