Projet de “La Maison LVMH / Arts – Talents – Patrimoine”

Frank Gehry va rénover le bâtiment de la future Maison LVMH à Paris

architecture
8 mars 2017

Après avoir dessiné le bâtiment de la Fondation d'entreprise Louis Vuitton, inauguré en 2014, l’architecte Frank Gehry va rénover l'ancien musée national des Arts et Traditions Populaires – situé à 300 mètres – destiné à accueillir “La Maison LVMH / Arts – Talents – Patrimoine” dès 2020.


La “Maison” du groupe de luxe LVMH – Moët Hennessy Louis Vuitton, dirigé par Bernard Arnault, abritera des ateliers d’artisans d’art, une académie des métiers d’art et des savoir-faire et un institut des métiers d’excellence. Elle sera tournée vers les publics scolaires et les jeunes des quartiers populaires, afin de leur faire découvrir ces métiers et la nécessité de pérenniser et de diffuser ces savoir-faire.

Projet architectural
Construit par l’architecte Jean Dubuisson (1914-2011) dans les années 1970, le musée des Arts et Traditions Populaires est fermé au public depuis 2005. Ses collections ont été transférées au MuCem, le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, à Marseille.
Frank Gehry réinterprétera le bâtiment sans altérer sa physionomie, en collaboration avec Thomas Dubuisson (le petit-fils de Jean Dubuisson). Le bâtiment sera enveloppé d’un habillage de verre. Un escalier monumental sera adossé au bâtiment, pour créer une connexion avec les espaces verts, du côté du Jardin d’acclimatation (dont LVMH est concessionnaire). Le huitième et dernier étage accueillera un restaurant et une salle de 2600 m2 permettra d’organiser des événements et des concerts.

Coût
LVMH et la Ville de Paris, propriétaire des murs, se sont mis d'accord sur une convention d'occupation du domaine public pour 50 ans, qui sera soumise au Conseil de Paris le 27 mars. LVMH versera une redevance annuelle de 150.000 euros, plus une part variable des bénéfices. La rénovation du bâtiment est estimée à environ 150 millions d’euros. Les frais de désamiantage – 15 millions d'euros – seront payés par l'État à hauteur de 10 millions. LVMH paiera les 5 millions restants.


le 08.03.2017