.step, la marque qui redéfinit le métier de designer

Alors que dans les studios de design standards, l’imprimante 3D sert au prototypage, chez .step, elle est surtout l’outil principal de production industrielle.

Quel avenir pour le designer ?

Les productions de .step sont initiées, prototypées et façonnés dans le même studio, de la seule main des designer. Le design industriel du futur ? Initiée par le studio de design Notaroberto-Boldrini, la marque veut répondre aux questionnements qui entourent l’avenir du métier de designer industriel. Faire du designer le dessinateur, le réalisateur et le producteur est la réponse donnée par .step. L’expérimentation repose sur l’utilisation de la Zotrax M200, une imprimante 3D à la fois pour le prototype et pour produire. Les objets proposés par .step en sont tous issus. L’imprimante permet de jouer avec divers matériaux. Les designers utilisent soit du PLA, plastique issu du maïs, soit de matériaux spéciaux. Dans les matériaux spéciaux, nous comptons la terracota, le béton, le carbone et le bois. 

©.step
©.step

Productions .step, une idée du métier

Parmi ses productions, la marque a débuté avec watch.step, une montre unisexe disponible en PLA et matériaux spéciaux. Un second modèle, la watch2.step offre un style plus minimaliste. La marque dispose également de la lantern.step, une lampe de table qui s’active par renversement. Le mirror.step finalement, s’ajoute à la collection dans la même esthétique hybride, pop et japoniste. .step veut redéfinir le métier de designer, comme le métier de celui qui répond le plus concrètement possible à tous les besoins quotidiens des utilisateurs. Ces designers font du mélange des matériaux et du jeu avec l’impression 3D le cœur de leur vie. Une valse avec la machine.

©.step
©.step
©.step
©.step
©.step
©.step

Le rappel du métier dans le détail

Les plus aguerris auront reconnus « .stp » dans le nom de la marque. Autrement dit, le nom des fichiers utilisés pour le traitement des fichiers 3d. Tandis que le « step » signifie étape en anglais. La marque veut propulser l’avenir du métier sur d’autres hauteurs.

 

©.step
©.step

Marie-Armelle Christien