Le siège "Hosu" de Patricia Urquiola

Coalesse, There's no place like work

design / entreprise / Coalesse
28 novembre 2017

Le lieu de travail, plus vendeur en anglais sous le terme "Workplace" est le lieu de tous les émois, de toutes les performances, de toutes les amitiés, le lieu des relations humaines.


Coalesse, la marque du groupe Steelcase a bien compris que le bureau ne se vivait plus de la même façon. Qu'un peu de douceur et d'esprit "comme à la maison" ne pouvait pas démotiver les troupes mais au contraire leur donner un nouvel "impulse"

Aujourd'hui les lieux de travail reflètent nos sensibilités personnelles et répondent à nos besoins les plus communs. Ils nous invitent à participer et stimulent notre engagement. Il suffit de voir le niveau d'aménagement des espaces de co-working type WeWork.

Coalesse est né de la conviction profonde que les beaux espaces inspirent de grandes et belles choses. Les beaux espaces construisent des relations solides et stimulent les créations collaboratives soutiennent les créateurs de Coalesse. Les espaces de travail doivent être naturels, chaleureux et chargés d'esprit. Ce sont les nouveaux lieux de culture. C'est pourquoi Coalesse depuis ses studios de San Francisco imagine du mobilier qui porte en lui beauté, fonctionnalité, utilité et confort, vitalité et inspiration. Pour que ses utilisateurs puissent parfaire chacun leur projet et anticiper l'avenir.

Conduit par l'intuition, soutenu par la recherche et le design Coalesse veut signer de grands espaces et pour cela interroge de grands designers

"Le travail et plus particulièrement les espaces de travail sont les points forts de la culture moderne", explique Lew Epstein, directeur général chez Coalesse. Conscient que le design est un facteur de stimulation dans les espaces de travail, Coalesse n'a pas hésité à interroger quelques chefs de files comme Jean-Marie Massaud, Patricia Urquiola ou Michael Young. Sa dernière chaise "Less than five" à savoir "moins de cinq livres" est une concurrente de la Superleggera, mais chaise de son époque, en carbone et imprimable "on demand " de motifs ou de couleurs qui lui permettent de se distinguer.  Patricia Urquiola qui a compris que la vie se jouait dorénavant allongée, avec une tablette ou un smartphone à la main, a développé un fauteuil bas pour l'environnement domestique autant que pour les nouveaux lieux de travail. Espace bureau ou espace domestique, la frontière s'efface.


le 28.11.2017