Verres en étain et laque Kisen

Artisanat d'art japonais

design / Artisanat japonais
5 décembre 2017

Les savoir-faire de la laque, de l’étain et de la porcelaine sont perpétués par des maîtres artisans d’art depuis l’époque d’Edo et disponible à l’espace Densan autour du thème du saké et de sa dégustation.


Etain et laque, cuivre et verre, les coupelles présentées à l’espace Densan, rue Villedo à Paris, offrent une vision très contemporaine de l’artisanat d’art japonais. Trésors vivants du Japon pour la plupart, les artisans d’art qui travaillent encore la matière sont issus d’une longue tradition. La dégustation du saké se fait selon des rituels et des codes très organisés.  Un souffle intarissable anime encore La maison Kisen, porteuse d’un héritage ancestral et participe à l’élaboration et à la conception d’objets d’excellence pour l’art de la table : vases, verres, seaux à champagne, coupelle en étain ou en laque participe des rites et des codes attachés à la présentation du breuvage divin ou de mets raffinés. Ces objets d’art de la table qui conjuguent excellence et raffinement, histoire et modernité magnifient la présentation des mets raffinés si particuliers à la cuisine japonaise. 

Ces objets d’art invitent à la réunion, à la dégustation, à la détente et au partage tout comme la porcelaine de la maison Singama. Depuis le 11ème siècle la région de Seto  a été réputée pour sa poterie et elle demeure un des principaux lieux de production au Japon. La porcelaine de Seto est ornée de motifs bleus sur fond blanc selon la technique du Sometsuke (peinture sur porcelaine) de Gosu (cobalt). Le four de Singama, allumé en 1919 a donné naissance à une grande diversité d’objets uniques, issus d’une fabrication artisanale à échelle humaine. La nouvelle collection « Flow » présente des fleurs dessinées dans un bleu indigo, appliqué grâce à la technique dite de « Dami », peaufinée au sein du four de Singama. Pour un touché soyeux de la porcelaine et un bleu cobalt profond


le 05.12.2017