27/01/2019

Nathalie Grynbaum et Stéphanie Marquez sont les créatrices d’un nouveau concept hôtelier. Souvent en déplacement professionnel, elles souhaitaient retrouver le côté chaleureux d’un foyer et d’un appartement privatif, tout en disposant des atouts d’un établissement hôtelier. MiHotel propose donc, à travers la France et bientôt hors des frontières, un ensemble de suites raffinées. Le plus ? L’ensemble du parcours client est digitalisé.

Nathalie Grynbaum et et Stéphanie Marquez

Des suites d’exception

À Lyon, déjà une vingtaine de suites sont disponibles. Toutes ont été aménagées avec soin et une décoration contemporaine. Chacune à sa particularité : sous les combles pour la Suite Cachette, une ambiance art déco pour la suite Clothilde… La suite Hyggelig est un refuge scandinave de 65 m², alors que la suite Monsieur nous emmène tout droit en Italie.
MiHotel a également rénové l’Hôtel Particulier Gailleton, qui dispose désormais de huit suites. Déco inspirée des années 20, raffinement, dépaysement… les suites MiHotel  sont destinées aussi bien à un court séjour business ou  pour le loisir. Nathalie Grynbaum et Stéphanie Marquez misent sur la rencontre du high-tech et de la culture du service pour personnaliser chaque séjour.

Un parcours digitalisé

Dès la réservation, tout se fait de manière dématérialisée. En ligne et sur place, la digitalisation assure un service efficace. Les clients reçoivent les codes par sms afin d’accéder au logement. Une application est en cours de développement pour étendre la gamme de services proposés par MiHotel, allant de la gestion à distance de la domotique de la chambre à la réservation d’un taxi ou d’un restaurant.
A l’horizon 2020, les plus grandes villes de France pourront profiter de ce service novateur, voire les capitales européennes. Nathalie Grynbaum et Stéphanie Marquez sont d’ailleurs à la recherche permanente de biens immobiliers pouvant convenir à ce concept.