04/06/2019

Pour sa 4e édition, le festival reste un laboratoire d’idées autour du confort en ville.

© Pierre-Aymerci DILLIES

Dans ce festival dédié au design urbain, l’une des thématiques importantes porte sur le confort urbain : depuis les espaces de convivialité, aux lieux d’attente, de pause, pour un usage à la fois collectif et une appropriation individuelle. Ainsi, le point fort du festival est de présenter in situ une sélection de projets-prototypes que les visiteurs testeront à loisir.

Parmi les réalisations dévoilées à ce jour, on retiendra dans la sélection la canopée de Célia Mazac et Anne Couillaud qui recycle habilement l’ailante glanduleux, une plante invasive très présente sur les bords de fleuve, notamment le long du Rhône. Ailleurs, Annabelle Roche explorera le son dans l’espace urbain avec trois modules acoustiques composés d’assises, d’une table et d’une estrade qui se transforment en instruments (métallophone, tongue drums, tubes PVC résonnant).

© Pierre-Aymerci DILLIES

Déstressant, le « Saule Rieur » de Charlotte Baticle et Jonathan Denuit propose une immersion collective, à l’ombre de végétaux, des sons de rires et de fous rires. Ce mobilier utilise la technologie du domophone, qui oriente les sons de manière très ciblée, lorsque chaque auditeur approchera sa tête de la vasque en terre cuite qui fait le tour d’une assise circulaire.

© Charlotte Baticle et Jonathan Denuit

Pour changer ses habitudes, le projet « Minute Papillon ! » comprend cinq modules reliant le hall de la gare à la place Carnot qui invitent le voyageur à utiliser différemment cinq minutes de son temps d’attente en gare : cinq minutes pour appeler un proche, pour interagir avec son voisin, pour ralentir, se cultiver… Lyon, du 20 au 25 juin 2019.