09/01/2020

Hémicycle,une collection d'assises travaillée à quatre mains

Le designer Philippe Nigro est le trait d'union d'un partenariat d'exception entre le Mobilier national et l'éditeur Ligne Roset. Une première pour les deux maisons.
Fruit de plus de deux ans de travail de développement avec l'Atelier de Recherche et Création (ARC), Hémicycle inaugure la première coédition du Mobilier national à travers cette collaboration avec Ligne Roset. Un partenariat inédit pour ces deux maisons ancrées, pour des raisons historiques différentes, dans le patrimoine français. Emblématique à double titre, la collection incarne la volonté du Mobilier national d'être présent, en plus des hauts de la République, partout où ses productions ont vocation à rayonner. D'autre part, elle porte l'empreinte d'un partenariat avec Ligne Roset, symbole d'une élégance à la française depuis 160 ans.

« Moderne depuis des lustres », telle est la devise du Mobilier national dont la mission, au-delà de pourvoir à l’ameublement des hauts lieux de la République, est aussi d’assurer la conservation et la restauration d’une incomparable d' »objets mobiliers et textiles » accumulés depuis le XVIIe siècle comme de promouvoir la création et le design contemporain. Cette dernière mission est confiée depuis 1964 à l’Atelier de Recherche et Création (ARC), né en 1964 sous l’impulsion d’André Malraux. Ce « laboratoire » crée des prototypes d’excellence en étroite collaboration avec les plus grands designers ou plasticiens français, à l’instar de Pierre Paulin, Roger Tallon, Philippe Starck ou Andrée Putman pour ne citer qu’eux.

Sous la tutelle de Jérôme Bescond, l’ARC incarne la volonté du Mobilier national et de son directeur Hervé Lemoine de se tourner résolument vers l’avenir en valorisant ses créations (sa mission originelle), en étant un vivier de jeunes créateurs et une interface entre des talents émergents ou confirmés et les professionnels du design. D’où le choix d’une collaboration avec Philippe Nigro, sollicité par le Mobilier national,  qui a soumis son projet au comité de sélection en 2016. Un exercice durant lequel « le temps (a été) libéré de la contrainte commerciale » selon Michel Roset, ce projet a été développé à quatre mains pendant plus de deux ans avec l’ARC et la maison Ligne Roset, chacun apportant les spécificités de leurs savoir-faire respectifs  de manière complémentaire et dans les respect des compétences de chacun.

Après plus de 50 ans d’activité, la collection de l’ARC est riche de 600 meubles auxquels viennent s’ajouter aujourd’hui les quatre assises qui forment la collection Hémicycle de Philippe Nigro, un nom aux réminiscences politiques mais surtout formelles : un fauteuil, un canapé, un confident et un vis-à-vis  tout en arrondis et en douceur avec en signature la déclinaison d’une ligne en double enveloppe pour les dossiers de tous les modèles. Une sorte d’évidence visuelle pour ces sièges de formats compacts destinés aussi bien aux accueils qu’aux petits espaces.

Le désir de Philippe Nigro était d’exploiter les savoir-faire ancestraux du Mobilier national avec une proposition à contre-courant des pièces d’apparat habituellement commandés pour meubler les bureaux des ministres. Ainsi le designer a orienté sa recherche vers une typologie de meubles plus fonctionnels.

Aux assises Hémicycle vient s’ajouter Armadillo, une collection de rangements (armoire, enfilade) dont les portes sont faites de briquettes de bois articulées rappelant la carapace des tatous (dont le nom espagnol est « armadillo »).

Si pour l’instant le Mobilier national réfléchit à une édition en série limitée pour Armadillo, Michel Roset nous assure que les modèles Hémicycle seront disponibles dans tout le réseau Ligne Roset.