14/10/2017
Jean Prouvé abordait de la même manière la construction d’un meuble et celle d’un immeuble.

En collaboration avec la galerie parisienne Patrick Seguin, la Fondation LUMA présentera du 20 octobre 2017 jusqu’au printemps 2018, douze structures préfabriquées conçues de 1939 à 1969. On retrouve ainsi la petite série de maisons transportables des années 30, les baraques militaires préfabriquées en bois et acier embouti, les hébergements provisoires pour réfugiés ou encore son ultime prototype démontable créé pour l’entreprise Ferembal.

Des techniques de construction innovantes

Assurant tout à la fois les fonctions d’ingénieur, d’architecte mais aussi de designerJean Prouvé sera qualifié de « constructeur » par Le Corbusier. Utilisant des matériaux peu coûteux mais durables, il réalise des bâtiments « fruits de l’assemblage de divers éléments préfabriqués au design assuré qui peuvent être à la fois assemblés, démontés, déplacés ou encore modifiés.

Une visée sociale

Stimulé par une profonde conscience sociale, Jean Prouvé propose des « solutions brillantes » en réponse aux besoins les plus urgents de son époque. Adaptant ses systèmes préfabriqués à un usage tour à tour civil ou militaire, son architecture innovante sera récompensé durant la Seconde Guerre Mondiale.
Pour les passionnés d’architecture, d’histoire, de design ou simple visiteur, l’exposition sera aussi un moyen d’aborder avec un regard plus pertinent que jamais la crise du logement et les flux migratoires actuels.

Cécile Gauthier