Skip to main content
Actualites / Inyo, les sièges de Fritsch+Durisotti pour Eurosit
26/04/2022

Inyo, les sièges de Fritsch+Durisotti pour Eurosit

En collaboration avec Eurosit, le studio Fritsch+Durisotti présente Inyo, une nouvelle gamme de sièges aux multiples combinaisons. Dotés d’une structure identique pour chaque déclinaison, les sièges Inyo se distinguent ainsi par leur modularité mais également par leur éco-socio conception.

Le studio a été fondé en 1993 par le designer Antoine Fritsch qui sera ensuite rejoint en 2006 par Vivien Durisotti. Un peu plus tard en 2013, le duo accueille Thierry Coste, ingénieur de formation, qui prendra la tête de la direction du développement du studio. (cf portrait Intramuros 208). Aujourd’hui, le studio basé à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines compte 7 personnes mobilisées à plein temps sur les projets. De Tribord à Thuasne en passant par RocheBobois, les projets et collaborations du studio sont multiples et surtout très variés. Une diversité qui intrigue et intéresse les marques avec lesquelles ils collaborent, en témoigne Vivien Durisotti « On remarque que de plus en plus de marques viennent à nous car nous avons des projets très diversifiés les uns des autres. » 

Sièges Inyo, design Fritsch+Durisotti © Eurosit

Une assise unique pour une multitude de possibilités 

 

Que ce soit au bureau ou à la maison, avec coque rembourrée, sur roulettes ou avec un piètement en bois, la gamme Inyo d’Eurosit imaginée par le studio Fritsch+Durisotti se veut multi-usage. Inyo, terme japonais qui évoque le mythique Ying et Yang, a été choisi en rapport avec cette notion de mouvement qui existe entre toutes les pièces de la gamme.

Sièges Inyo, design Fritsch+Durisotti © Eurosit

En partant d’une structure unique et basé sur un concept d’éco-conception et de modularité, Inyo c’est : 13 piétements différents, 78 configurations pour 390 solutions possibles, rien que ça. « Le brief de départ donné par Eurosit était de proposer un produit qui pourrait se décliner tout en engageant une pratique éco-responsable qu’il est difficile de ne plus prendre en compte aujourd’hui » témoigne Antoine Fritsch. Ainsi, tous les sièges sont conçus avec des matériaux recyclés de 30 % à 100 % et la coque est recyclable à 95 %.

Maïa Pois