05/04/2016
Du 7 au 10 avril, une trentaine de films sont présentés en compétition, au Méliès, à Montreuil. La sélection du FIFMA (Festival international du film sur les métiers d’art)

Du 7 au 10 avril, une trentaine de films sont présentés en compétition, au Méliès, à Montreuil. A travers des portraits inattendus, des métiers rares, des évocations singulières du patrimoine et de l’architecture, la sélection du FIFMA (Festival international du film sur les métiers d’art) nous emporte aussi bien dans l’univers ultra contemporain d’un artiste verrier que dans le monde contemplatif de céramistes… Pour son film Génération Y à l’heure du thé, Pauline de Chassey a filmé, pendant près d’un an, la rencontre entre une classe des Arts décoratifs de Paris et une manufacture de Limoges vieille de 150 ans. Sous l’oeil vigilant de leur professeur, les étudiants sont chargés de donner un coup de jeune à la vaisselle. Dans Glass is tomorrow, Anne Zed filme la collaboration entre des souffleurs de verre et des designers réunis à l’occasion d’une plateforme d’échange européenne. La caméra rend compte du processus de création d’une douzaine de pièces. Le réalisateur John Forsen s’est immergé dans l’école de Pilchuck, à Seattle, épicentre de la culture alternative, sacrée ville du verre. Fondée Dale Chihuly, dans les vapeurs des idéaux hippies, elle est devenue au fil du temps le centre mondial de l’art de la verrerie. La sélection complète est à retrouver sur www.fifma.com