SIHH 2019 : le studio Jean-Marc Gady signe  la scénographie très naturelle du stand Montblanc

En mettant l’accent sur le végétal, le studio Jean-Marc Gady signe, pour la 4e année consécutive, la scénographie du stand Montblanc sur le Salon International de Haute Horlogerie (SIHH). Cet événement prestigieux dévoile à Genève les grandes tendances horlogères du moment.

En janvier dernier, le SIHH 2019 accueillait à Genève quelque 23000 visiteurs. Habitué de l’événement, le studio du designer français Jean-Marc Gady a choisi de surprendre en inscrivant le stand de Montblanc au cœur de la nature, dans un espace verdoyant et époustouflant de plus de 1000 m2.

Des murs végétaux, une immense cascade et une montagne de plus de 7 m de haut

Accueillis par une vue imprenable sur une montagne de 7,5 m de haut, dont le sommet et les vallées se reflétaient dans un lac en contrebas, le public découvrait ensuite une impressionnante cascade encadrée par 350 m2 de murs végétaux, mettant habilement en valeur la célèbre maison d’horlogerie.

Invités à s’installer dans de confortables assises en bois, entre rochers et fougères, ils profitaient du bruit apaisant du ruissellement de l’eau et d’une atmosphère sereine et propice à la contemplation.

Un écrin architectural inspiré des grands espaces

Mariant élégamment le bronze et le kaki, la scénographie invitait au voyage. Lobby, bureaux, vitrines extérieures… tous les espaces et les aménagements s’inspiraient de la nature et de l’exploration, en utilisant des matériaux nobles et bruts.

Installés dans des vitrines en verre, en bois et en laiton vieilli, les nouveaux modèles et les dernières collections de Montblanc étaient exposés dans l’espace central du stand. Plusieurs modèles historiques de la ligne 1858 (inspirée par les montres produites dans les années 1920 et 1930 par Minerva) étaient également présentés au public.