Depuis le 7 juillet et jusqu’au 30 septembre 2018, le centre d’art de la cité radieuse de Marseille, le MaMo, accueille une exposition consacrée à Olivier Mosset. « Untitled » prend place dans un espace hors du commun qu’est l’unité d’habitation construit par l’architecte Le Corbusier dans les années 1950.

 

Exposition_marseille_mamo_cite_radieuse_olivier_mosset
Photos © We Are Content(s)

 

Pour cette sixième édition, l’artiste plasticien suisse Olivier Mosset investit la toiture terrasse du bâtiment. Il y dispose en autre deux grandes peintures, réalisées dans un dégradé de couleurs métallisées. Du bleu au violet, les couleurs semblent reprendre les couleurs du ciel marseillais, du petit matin au crépuscule. Ces deux réalisations, allant de 5 à 18  m de long dialoguent à merveille avec les éléments de béton brut de l’architecture moderne. Au détour des espaces, on peut retrouver une Harley Davidson, qui montre l’intérêt de l’artiste pour l’univers des bikers à l’américaine.

 

Exposition_marseille_mamo_cite_radieuse_olivier_mosset
Photos © We Are Content(s)
Exposition_marseille_mamo_cite_radieuse_olivier_mosset
Photos © We Are Content(s)
Exposition_marseille_mamo_cite_radieuse_olivier_mosset
Photos © We Are Content(s)

 

Depuis 2013, la cité radieuse de Marseille comprend un programme culturel dont le nom est la contraction de Marseille Modulor : le MaMo. A l’initiative de Ora Ito, chaque été dévoile une nouvelle exposition. En 2013, Xavier Veilhan était à l’honneur, puis Daniel Buren en 2014, Dan Graham en 2015, Felice Varini en 2016 et enfin Jean Pierre Raynaud en 2017. Ceux-ci s’appropriaient la Cité Radieuse par des applats de couleurs sur les murs, comme les anamorphoses de Buren. Olivier Mosset est le premier à dévoiler une exposition qui prend place de manière indépendante.

 

Exposition_marseille_mamo_cite_radieuse_olivier_mosset
Photos © We Are Content(s)

 

L’artiste Olivier Mosset, âgé de 73 ans, fait parti de ceux qui vise à remettre en question de manière incessante sa pratique et son domaine artistique qu’est l’art. Il s’exprime de manière assez radicale. En 1965, il peint une séries de tableaux ne comprenant que la Lettre A sur fond blanc. Puis, il enchaîne de nombreux monochromes.