Appel à candidatures : Résidence d’artistes à la Villa Kujoyama

L’Institut Français lance un appel à candidatures pour une résidence d’artistes et de créateurs qui se tiendra en 2020, au sein de la Villa Kujoyama, à Kyoto, au Japon. Pour une durée de deux à six mois, les résidents pourront séjourner dans l’unique résidence française de recherche et de création située en Asie. Une quinzaine de projets y sont développés à chaque session.

 

Pour cet appel à candidature, trois modes d’inscriptions sont proposés. La première proposition concerne un candidat, français ou étranger, qui réside en France depuis 5 ans ou moins, et présentant un projet de recherche et de création. Ensuite, des « binômes » peuvent candidater : deux candidats, français ou étrangers, résident en France, également depuis 5 ans et présentant un projet commun. Enfin, un duo formé entre un candidat français ou étranger, résidant en France depuis au moins 5 ans, qui travaillera en collaboration avec un candidat japonais (résident au Japon) pour la réalisation d’un projet commun.

 

Un large spectre de disciplines concernées

Les candidats souhaitant proposer leur projet pour intégrer cette résidence seront issus de domaines très variés, allant de l’architecture aux arts de la rue, de la danse à la gastronomie, de la  mode au théâtre, sans oublier le cinéma, la musique, la photographie…

 

Les conditions pour être éligible sont les suivantes : « Être un créateur ou artiste relevant des disciplines susnommées, souhaitant effectuer une recherche pour un projet spécifique à Kyoto, être diplômé depuis au moins 5 ans, être inscrit dans une démarche professionnelle durant toute la période de résidence, posséder la nationalité française ou résider en France depuis au moins 5 ans, posséder la nationalité japonaise et résider au Japon. Pour s’inscrire et déposer sa candidature, rendez-vous sur la plateforme IFprog de l’Institut Français. »

 

Un cadre inspirant : la Villa Kujoyama.

La Villa Kujoyama est un établissement du réseau de coopération culturelle du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, soutenu par l’Institut Français et la Fondation Bettencourt Schueller. L’architecture du bâtiment sera source de créativité, dans un cadre inspirant : l’architecte Kunio JKato l’a construite en 1992 sur la montagne d’Higashiyama à Kyoto.