Rétrospective de l’architecte Robert Mallet-Stevens
Architecte de la villa Noailles, à Hyères, de la villa Cavrois, près de Lille, et des hôtels particuliers de la rue qui porte son nom à Paris, Robert Mallet-Stevens (1886-1945)

Architecte de la villa Noailles, à Hyères, de la villa Cavrois, près de Lille, et des hôtels particuliers de la rue qui porte son nom à Paris, Robert Mallet-Stevens (1886-1945), issu d’une famille belge d’artistes, de critiques et de collectionneurs, débute comme critique d’architecture et décorateur d’intérieur. Après la Première Guerre mondiale, il réalise des décors de films pour Jean Renoir, Marcel l’Herbier, Raymond Bernard…, et conçoit du mobilier. En 1929, il fonde l’Union des Artistes Modernes, un mouvement qui s’émancipe de la Société des artistes décorateurs et fait primer la fonction. A l’occasion de l’exposition universelle de 1937, il réalise le Pavillon de la Lumière, pour lequel l’artiste Raoul Dufy peint La Fée Électricité, une œuvre monumentale exposée au Musée d’Art moderne de la ville de Paris depuis 1964.
Tagué dans: