L’exposition « Fendre l’air » met à l’honneur le bambou japonais !

La vannerie est l’art de tresser une fibre végétale pour confectionner divers objets. C’est cet artisanat qui est mis en lumière durant l’exposition « Fendre l’air. L’art du bambou japonais« , qui aura lieu du 27 novembre 2018 au 7 avril 2019, au Musée du quai Branly à Paris. Une première en France, qui vient compléter la programmation de l’événement Japonisme 2018, qui célèbre les 160 ans des relations internationales entre la France et le Japon.

 

 

 

bambou_exposition_fendre_l'air_japon_quai_branly_musee_
Okimono en bambou nommé « Ritsudo» (Rythme), SUGIURA Noriyoshi (né en 1964)
© musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto

 

 

Les gestes minutieux des artisans se transmettent de générations en générations. L’art du tissage du bambou est méconnu en Occident. L’exposition « Fendre l’air. L’art du bambou japonais » regroupe 160 oeuvres. Elles racontent l’histoire de cet art à travers leurs formes et leurs volumes, leurs techniques et leurs coloris. Initialement destiné à un usage quotidien, lié à l’art du thé, le panier tressé en bambou devient au fils des années, un véritable élément de sculpture. L’art de la vannerie japonaise en bambou couvre alors un large panel d’usage : de la vie quotidienne à des objets sculpturaux.

 

Référence majeure dans l’art de la vannerie japonaise, l’artiste japonais Iizuka Rokansai (1890-1958), sera tout particulièrement mis à l’honneur. De plus, sept artistes contemporains ont accepté de réaliser une commande spéciale du musée du quai Branly. Ces pièces seront exposés au coté des 160 oeuvres rassemblées pour l’occasion.

 

L’exposition raconte l’histoire de cet art méconnu en Occident. Sept artistes contemporains feront l’objet d’une présentation monographique et ont accepté pour cette exposition une commande du musée du quai Branly – Jacques Chirac. En outre, un artiste sera plus particulièrement mis à l’honneur : Iizuka Rokansai (1890-1958), considéré comme la référence majeure de la vannerie japonaise.

 

bambou_exposition_fendre_l'air_japon_quai_branly_musee
Vannerie pour l’ikebana, MORIGAMI Jin (né en 1955)
© musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto
bambou_exposition_fendre_l'air_japon_quai_branly_
Panier pour l’ikebana, UEMATSU Chikuyū (né en 1947)
© musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto