Les jardins transportables de Lois Weiberger à la Salle Principale
La galerie Salle Principale, à Paris, présente l’exposition de l’artiste autrichien Lois Weinberger, “Systema Naturae” (le système de la nature), jusqu’au 18 septembre.

“Le traitement que la société réserve aux plantes est une image-miroir d’elle-même”, estime l’artiste autrichien Lois Weinberger, qui valorise les “mauvaises herbes”, qu’il prélève et sème dans les espaces abandonnés. La galerie Salle Principale, à Paris, présente son exposition, “Systema Naturae” (le système de la nature), jusqu’au 18 septembre. Présent sur les grands évènements du monde de l’art, comme les biennales de Sao Paolo (1991) et de Venise (2009), Lois Weinberger, issu d’une famille de paysans, axe sa réflexion autour des rapports de l’homme avec la nature. Il en tire un principe d’expérimentation qui oriente son travail et lui permet de développer un corpus d’œuvres mettant en rapport nature et culture. On peut comparer sa manière particulière de saisir le monde à celle des systématiciens à la recherche de la méthode appropriée pour classer l’ensemble du vivant. Pour Lois Weinberger, il ne s’agit pas de “faire système” mais de “faire monde”. Dans une scénographie sinueuse, sont présentées une vingtaine d’œuvres mêlant préoccupations écologiques, biologiques et sociologiques. Le parcours se poursuit à l’extérieur avec l’installation “Jardins transportables”, située dans une parcelle en friche du 19e arrondissement, à l’angle rue de Thionville et rue des Ardennes. Un exemplaire du protocole de l’installation a récemment été acheté par le Centre national des arts plastiques.