L’Arche de Noé, Robert Wilson et la Haute Joaillerie de Van Cleef & Arpels
L’Arche de Noé, Robert Wilson et la Haute Joaillerie de Van Cleef & Arpels

La maison de joaillerie Van Cleef & Arpels a demandé à Robert Wilson d’imaginer un story-board et une scénographie autour du mythe de l’Arche de Noé, avec comme protagonistes les broches animalières de sa collection. A côté du siège de la maison mère, dans une salle du rez-de-chaussée de l’Hôtel d’Évreux, place Vendôme, à Paris. Dans une salle rectangulaire les parois donnent l’illusion de la pleine mer, des vagues ondoient définissant un horizon lointain par une projection sur un écran qui suit le contour de l’espace ; l’image est interrompue par soixante petites vitrines carrées où sont logés les précieux couples d’animaux qui sont de ce voyage biblique. L’Arche flotte dans l’air, suspendue au plafond : petite maquette reprenant l’ossature d’une embarcation « primitive », un archétype qui semble provenir de souvenirs d’enfance lointains. Une musique douce et mystérieuse (créée par Arvo Pärt) accompagne le mouvement des vagues ; par moment, elle cède la place aux tonnerres retentissants, plongeant la pièce dans le noir pour quelques instants. Le dessin très épuré des vitrines, leur disposition joyeuse – comme les notes d’une écriture musicale grégorienne – le raffinement de l’éclairage, la beauté des broches donnent lieu à une émouvante traversée lyrique, un rêve éveillé. Hôtel d’Évreux, 19 place Vendôme, 75001 Paris. Entrée libre de 12h à 20h
Mihaïl Moldoveanu