Eames à Hollywood. Des photos inédites du couple de designers
L’ADAM, l’Art & Design Atomium Museum, à Bruxelles, présente 240 photos prises par le designer Charles Eames sur les plateaux de tournage du réalisateur Billy Wilder

La photographie est une facette méconnue de l’œuvre de Charles et Ray Eames, qui ont marqué l’histoire du design. Le couple a pourtant pris près de 750 000 clichés. L’exposition s’articule autour de la série Movie Sets, consacrée aux plateaux de tournage et aux décors naturels choisis par Billy Wilder pour ses films (Boulevard du Crépuscule, Sept ans de réflexion, Certains l’aiment chaud et La Garçonnière). “Charles a dit un jour qu’il en avait appris plus sur l’architecture en regardant un film de Billy Wilder qu’en discutant avec la plupart des architectes”, se souvient Eames Demetrios, leur petit-fils, directeur de la Eames Foundation. Billy Wilder a entretenu une longue amitié avec Charles et Ray Eames. Cette dernière a conçu un fauteuil spécial pour que le réalisateur se repose entre les prises et composé le générique de début du film Ariane. L’exposition, scénographiée par Adrien Rovero, est placée sous le commissariat d’Alexandra Midal, docteur en histoire, professeur à la HEAD et auteur de nombreux ouvrages sur le design. A lire : Charles & Ray Eames, un regard contemporain sur deux icônes du design, de Maryse Quinton (La Martinière, 256 pages, 45 euros). Préfacé par Eames Demetrios, ce beau livre, jalonné de témoignages de designers (Philippe Starck, Arik Lévy, Matali Crasset, Jaime Hayon, Patrick Jouin, Hella Jongerius, Noé Duchaufour-Lawrance…), revient sur la vie et l’œuvre de Charles et Ray Eames, soucieux de “produire le meilleur pour le plus grand nombre au coût le plus bas”. De nombreuses photographies et documents, comme la lettre de demande en mariage de Charles à Ray, rendent l’ouvrage particulièrement savoureux.
Astrid Avédissian
Tagué dans: