Calder-Picasso, l’exposition de l’été à ne pas manquer

Jusqu’au 25 août, le musée Picasso-Paris accueille l’exposition « Calder-Picasso », organisée en partenariat avec la Calder Foundation de New York, et la Fundación Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte (FABA).

Alexander Calder (1898-1976) et Pablo Picasso (1881- 1973) sont deux des figures les plus novatrices de l’art du XXème siècle. Tout au long de leur vie, les deux artistes ont entièrement réinventé la façon d’appréhender les grands thèmes artistiques. 

Établir un dialogue entre les oeuvres des deux créateurs offre des possibilités infinies, un lien essentiel se tissant plus particulièrement dans leur exploration du vide, ou de l’absence d’espace. L’exploration du vide a en effet été l’un des thèmes communs des expérimentations plastiques des deux artistes, de la figuration jusqu’à l’abstraction.

Les réponses apportées pour présenter ou représenter ce « non-espace » varient néanmoins d’un artiste à l’autre : la sculpture de Calder matérialise la soustraction d’une masse, alors que les portraits de Picasso expriment les contorsions du temps. Calder appréhende le vide guidé par une certaine curiosité intellectuelle. L’artiste invoque des forces invisibles qui dépassent les seules limites de la nature, ou ce qu’il appelle la « grandeur-immense ». L’approche de Picasso, quant à elle, relève davantage de l’intime et abolit toute frontière entre l’auteur et son sujet.

L’exposition « Calder-Picasso » est placée sous le commissariat de Claire Garnier, directrice des collections et de la production du Musée national Picasso-Paris, d’Emilia Philippot, conservatrice au Musée national Picasso-Paris, d’Alexander S. C. Rower, fondateur et président de la Calder Foundation et de Bernard Ruiz-Picasso, co-fondateur et co-président de la Fundación Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte (FABA). Coproduite avec le Museo Picasso Málaga, l’exposition s’y installera du 23 septembre 2019 au 2 février 2020.