La customisation selon Superfront

Né de la vision de Monica et Mick Born en 2013, Superfront installe un pop up store à Paris jusqu’à fin novembre. Une première pour cette société qui transforme les basiques d’IKEA en les customisant avec style. Une démarche d’upcycling allant de pair avec la notion de développement durable.

Quand ils s’installent dans leur premier appartement, ce couple d’ex-publicitaires se retrouve confronté à la banalité d’une cuisine Ikea standard. Créatifs mais sans moyens à l’époque, ils se demandent pourquoi les meubles élégants coûtent aussi cher. Ils décident de rhabiller les façades de ces placards de cuisine dans un vert céladon qu’affectionne Monica Born. Ce vert originel figure aujourd’hui encore en bonne place au catalogue de Superfront. Ils observent autour d’eux toute une génération qui fait face à la même problématique : le désir d’améliorer des basiques sans se ruiner. L’idée de customiser les basiques du géant suédois fait son chemin.

Un long voyage à Maui en 2011 est l’occasion d’un brainstorming qui verra naître Superfront en proposant de transformer 4 meubles de rangement phares d’Ikea. Habiller les carcasses Pax, Bestä, Metod ainsi que Faktum – les anciens modèles de meubles de cuisine encore transformables aujourd’hui – de façades et de côtés, de pieds et de poignées de qualité. En 2013, 8 modèles de façade en MDF disponibles en 12 coloris, 8 poignées et 8 pieds différents qui permettent de multiples combinaisons arrivent sur le marché. « Six ans plus tard, nous n’avons pas encore exploité toutes les combinaisons possibles qu’offrent les produits de notre collection » nous confie Monica Born.

Superfront : démarche durable

Véritable terrain de jeu pour les particuliers, les architectes d’intérieur et les décorateurs, la collection Superfront fait la part belle à des produits de qualité à un prix abordable. La démarche durable? Des matières robustes, authentiques et non traitées comme ce cuir tanné végétal (poignées de portes) provenant de la plus ancienne tannerie de Suède ou des plans de travail en marbre ou en pierre calcaire. La fabrication est à 90% suédoise (les 10% restants provenant principalement d’Inde avec des critères de fabrication selon une charte éthique) permet un suivi au plus près de la qualité et des finitions. Le deuxième volet de cette démarche durable est la possibilité de pouvoir « rhabiller » des éléments de mobilier déjà existant bien évidemment et de prolonger ainsi leur vie. Et enfin, Superfront affirme compenser l’impact climatique de ses livraisons.

Aux façades en MDF et aux pieds et poignées des débuts viennent se rajouter désormais des vasques en cuivre, laiton et émail avec une robinetterie assortie, montés sur un meuble de cuisine Metod transformé par la marque en meuble de salle de bain.

Collaborations futures?

Si les pieds et poignées sont vendus dans le monde entier, la collection complète, incluant façades et côtés, est, elle, vendue en Europe seulement pour l’instant. La distribution se fait en ligne ainsi que dans leur seul magasin physique qui se trouve à Stockholm. L’installation du pop up store jusqu’à fin novembre a valeur de test pour les fondateurs qui considèrent s’installer durablement à Paris vu l’intérêt du marché français pour leurs produits. Quand on demande à Monica Born sa vision (et ses envies) en termes de stratégie future, elle nous répond que le succès d’une première collaboration extérieure avec le suédois Christian Halleröd, designer de produits pour Byredo et des boutiques Acne, lui donne envie de poursuivre dans cette voie-là. Sa réflexion s’articule autour d’autres collaborations avec des designers. Français si possible. Si elle a déjà des noms en tête, elle reste ouverte à toutes propositions.

Jan Couacaud