Rétro 2018 : Beirut Design Fair 2018

La Beirut Design Fair, événement annuel porté par l’architecte Hala Moubarak et l’entrepreneur Guillaume Taslé D’Héliand, consolide le positionnement de Beyrouth en tant que nouveau centre créatif au Moyen-Orient. Sa seconde édition s’est tenue du 20 au 23 septembre 2018 et a accueilli de nombreux collectionneurs, designers et passionnés de design. Durant ces trois journées, la capitale libanaise a porté le rayonnement du design régional et international.

BDF 2018 – Galal Mahmoud 3D Scenographie

L’« échange », maître mot de ce salon, transparaissait jusque dans l’aménagement du lieu. L’architecte Galal Mahmoud a conçu la scénographie en référence à l’âge d’or de la ville, les années 1970, en sélectionnant des couleurs vives. De hauteur variable, un mur continu indiquait le sens de la marche — le visiteur, guidé vers l’avenir, était porté jusqu’aux espaces « Spot On ! » dédiés aux jeunes talents. Désireux d’offrir des opportunités aux jeunes générations, les organisateurs de la Beirut Design Fair avaient, cette même année, proposé six designers libanais pour les prestigieux Rising Talent Awards décernés, à Paris, lors du salon Maison & Objet. L’autre volonté des fondateurs du salon est de revitaliser les manufactures et l’artisanat local. Ils préservent ainsi la mémoire et les savoir-faire tout en soutenant l’économie régionale. Un désir partagé par les exposants, comme le Libanais Georges Mohasseb, amoureux du bois — qui travaille avec des ébénistes de l’école Boulle, où il a lui-même étudié — et de la résine colorée, matière que l’on trouve dans ses lumineuses tables d’appoint « Avocado ». L’Italienne Marta Sala, choisit, quant à elle, de s’appuyer sur le duo d’architectes Lazzarini et Pickering, ainsi que sur des artisans et fabricants de la région de Milan pour réaliser des pièces uniques. La table « Harry », le Tapis « Ludovico »… chaque meuble a une histoire très personnelle.

Si la manifestation privilégie les talents du pays du Cèdre, elle s’ouvre donc pour cette seconde édition aux galeries et designers étrangers, notamment européens. La sélection très pointue des exposants, créateurs établis et émergents, contribue ainsi à l’effervescence du lieu. « Un chaos organisé », selon Galal Mahmoud, à l’image de la ville et de ses constructions que l’on découvre depuis le sommet d’une installation sous forme d’échafaudage. La prise de hauteur permet d’avoir une vue d’ensemble sur le foisonnement de l’espace.

Galal Mahmoud

Trait d’union entre l’Orient et l’Occident, les savoir-faire ancestraux et la modernité, le salon se nourrit d’une pluralité et d’une richesse culturelle à l’image du pays, qu’on ne saurait trop vous conseiller de découvrir. Rendez-vous, en 2019, du 19 au 22 septembre. 

 

Retour sur la première édition : https://intramuros.fr/design/news/beyrouth-lance-sa-design-fair/

Tagué dans: