Qui sont les lauréates du prix des femmes architectes 2016 ?
Le Prix des Femmes architectes, créé par l’association pour la Recherche sur la Ville et l’Habitat, a remis ses prix au Pavillon de l’Arsenal le 12 décembre

Créé en 2013 par l’association pour la Recherche sur la Ville et l’Habitat, le Prix des Femmes architectes a remis trois prix, une mention spéciale et une nomination, le 12 décembre, au Pavillon de l’Arsenal, à Paris. Le jury, présidé par l’architecte slovaque Andrea Klimko, était entre autres composé des lauréates du Prix 2015 et de représentants de l’Ordre des Architectes Français. 170 candidates avaient présenté 768 projets. Prix de la Femme Architecte : Véronique Joffre, pour l’ensemble de son œuvre Diplômée de l’école d’architecture de Toulouse en 1990, Véronique Joffre a conçu des projets établissements scolaires, culturels, médicaux, des logements et des aménagements urbains, principalement dans la région Occitanie. Elle a notamment réalisé la réhabilitation et l’extension du musée de la Mine, à Cagnac, une maison médicale et des logements à Caussade, repensé le centre ville de Balma. Depuis 2007, elle est membre du conseil d’administration de la Maison de l’Architecture Midi-Pyrénées. Prix de l’Œuvre originale : Tania Concko, pour la restructuration du quartier de Bègles, en Gironde. Diplômée de l’école nationale d’architecture de Versailles, Tania Concko a collaboré avec les architectes Jean Nouvel et Bernard Huet. Elle a fondé son agence, Tania Concko Architects Urbanists (TCAU), à Amsterdam en 1997. Prix de la Jeune Femme Architecte : Amelia Tavella Diplômée de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris et d’un DESS d’urbanisme, Amelia Tavella a fondé son agence à Aix-en-Provence en 2007. En 2010, elle a ouvert une deuxième agence en Corse, d’où elle est originaire. Mention Spéciale Pionnière : Eliane Castelnau Diplômée en architecture en 1954, Eliane Castelnau a été l’élève d’Auguste Perret. Elle a travaillé au Service d’Urbanisme de Rabat, au Maroc, avec son mari Henri Tastemain. Elle y construit des logements, des établissements scolaires, des maisons individuelles. Nommée architecte en chef du Centre Hospitalier Universitaire de Rabat, elle construit des hôpitaux. Elle a fermé son agence à Rabat en 2012, après le décès de son mari. Elle achève actuellement une monographie sur leur travail. Nomination au Prix de la Femme architecte : Ingrid Taillandier Diplômée de l’École d’architecture de Paris-Belleville et d’un master de l’université de Columbia à New York, Ingrid Taillandier a créé l’agence ITAR, à Paris, en 2006. Elle réalise des logements, des équipements et des réhabilitations en Ile-de-France. Les trophées ont été réalisés par Nicole Barondeau, artisane verrière.

 

Amelia Tavella. Prix de la Jeune Femme Architecte

Couvent à Tallano, en Corse. Architecture : Amelia Tavella, Prix de la Jeune Femme Architecte
Véronique Joffre. Prix de la Femme Architecte © Kévin Dolmaire
Requalification du cœur de ville de Balma, en Gironde. Architecture : Véronique Joffre, Prix de la Femme Architecte
Tania Concko. Prix de l’Œuvre originale
Restructuration du quartier de Bègles, en Gironde. Architecte : Tania Concko © JF Tremage
Ingrid Tallandier. Nomination au Prix de la Femme architecte. A droite : projet Rue Pouchet (Paris 17e) © Luc Boegly
Eliane Castelnau. Mention Spéciale Pionnière
Centre d’Hygiene Bab el Had, à Rabat, au Marco. 1967. Architecture : Eliane Castelnau et Henri Tastemain
Ensemble hôtelier et balnéaire, à Skrirat, au Maroc. 1970. Architecture : Eliane Castelnau et Henri Tastemain
Hôpital pour enfants et maternité, à Rabat, au Maroc. 1972. Architecture : Eliane Castelnau et Henri Tastemain