Qui sont les architectes lauréats de l’Equerre d’argent 2016 ?
La 34e édition du prix d’architecture de l’Equerre d’argent, organisé par le groupe de presse Le Moniteur, a récompensé six projets réalisés en France, le 21 novembre, au Conseil économique, social et environnemental, à Paris.

Muoto a remporté l’Equerre d’Argent pour le “Lieu de vie”, un espace comprenant un équipement sportif et un restaurant universitaire sur le campus de Saclay, à Gif-sur-Yvette (Essonne). Le jury a apprécié son caractère “efficace, sobre et sensible à la fois”. Maîtrise d’ouvrage : Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay. L’agence Muoto (forme, en finnois) a été fondée à Paris en 2003 par Gilles Delalex, Yves Moreau et Thomas Wessel-Cessieux. Elle a notamment réalisé l’extension de l’INA (Institut national de l’audiovisuel) à Bry-sur-Marne et l’extension et la restructuration de la cafétaria du site de la Sorbonne, boulevard Malesherbes (Paris 17e). Ses activités couvrent les champs de la maîtrise d’œuvre, de la recherche et de l’enseignement. Rudy Ricciotti est le lauréat du Grand prix spécial du jury pour le Mémorial du camp de Rivesaltes (à Salses-le-Château, dans les Pyrénées-Orientales), qui rend hommage aux internés du camp. Le jury a salué “une œuvre morale et politique”. Architecte associé : Passelac & Roques. Maîtrise d’ouvrage : Région Occitanie/SAEM Roussillon Aménagement. Lauréat du Grand prix national de l’architecture en 2006, Rudy Ricciotti, installé à Bandol, dans le Var, a notamment conçu le MUCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) à Marseille, le Centre chorégraphique national d’Aix-en-Provence et la Philharmonie Nikolaïsaal à Potsdam, en Allemagne. Jean & Aline Harari ont reçu un prix dans la catégorie Habitat pour un projet de 49 logements sociaux à Saulx-les-Chartreux, dans l’Essonne. Une “réussite technique et typologique”, pour le jury. Maîtrise d’ouvrage : 3F. Jean & Aline Harari construisent des établissements scolaires, des logements et des équipements publics depuis le début des années 1980. Caractère Spécial a reçu un prix dans la catégorie Culture, Jeunesse et Sport, pour le CNAC (Centre national des arts du cirque), à Châlons-en-Champagne, dans la Marne. Le jury a apprécié la poésie, la cohérence et la bienveillance du projet. Architecte associé : NP2F. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication. Fondée par Matthieu Poitevin à Marseille, l’agence Caractère Spécial a réalisé la restructuration de La Friche Belle de Mai (à Marseille), réhabilité l’école d’architecture de Clermont-Ferrand, conçu l’office du tourisme d’Arles… Elle conçoit aussi des logements et des établissements scolaires. Bruther a reçu un prix dans la catégorie Lieu d’activité pour “Le Dôme” (à Caen), un établissement de diffusion de la culture technique et scientifique, représentatif “d’une innovation bien placée”. Maîtrise d’ouvrage : Association Relais d’sciences. Fondée par Stéphanie Bru et Alexandre Theriot en 2007, l’agence Bruther, basée à Paris, a conçu la Bibliothèque Centrale d’Helsinki, une résidence pour chercheurs à la Cité internationale de Paris, des bureaux, des logements et des établissements scolaires. Guiraud-Manenc a reçu le prix de la Première œuvre pour le générateur d’activité des Landes de Juzan, à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le jury a apprécié “le cœur mis à en maîtriser tous les détails”. Maîtrise d’ouvrage : Agglomération Côte Basque-Adour. Antoine Guiraud et Etienne Manenc réalisent actuellement l’extension du centre de formation multimédia de Reignac, en Haute Gironde (livraison en septembre 2017) et la réhabilitation de la pépinière Halle créative, à Saint-Jean-de-Luz (livraison en juillet 2017). Le jury, présidé par Michel Dalloni, directeur des rédactions du Moniteur, était composé de huit architectes (Marc Mimram, Manuel Aires Mateus, Valentina Balbis, Julie Fernandez, Marjan Hessamfar, Lucie Niney et deux lauréats de l’Equerre d’Argent 2015 : Régis Roudil et Bernard Quirot), de Bernard Blanc (directeur général Aquitanis, l’Office public de l’habitat de Bordeaux Métropole) et de Gilles Davoine (rédacteur en chef d’AMC).