Observatory, la collection dans les étoiles de Lee Broom

Lee Broom dévoile une collection céleste avec Observatory. Les sept nouveaux luminaires sont présentés à la Milan Design Week. Eclipse, Orion, Aurora, Tidal, autant de créations tirées de son observation des astres. 

 

Après deux ans de travail, la collection Observatory signée Lee Broom, voit enfin le jour. Ses sept nouvelles lampes ont été dévoilées sous le signe des étoiles à la Milan Design Week. « Cette collection a été pour moi un voyage fascinant », exprime le créateur. L’inspiration céleste de la collection a donné lieu aux lignes Eclipse, Orion, Aurora et Tidal ; des lampes modernes et à la pointe de la technique.


 

Eclipse, des disques lumineux

 

Eclipse est constitué de disques en acier inoxydable et acrylique qui interagissent avec des sphères lumineuses. Sa réalisation requiert une prouesse technique. En effet, Lee Broom a imbriqué dans un noyau acrylique de 10mm une LED au halo diffus. Avec ses effets de réfraction et d’obscurcissement, Eclipse porte bien son nom. Elle est disponible sous forme de suspension, de lustre, de lampe de table ou de lumière de surface. Chacun des modèles apporte une symbiose entre le classicisme et la modernité.

Eclispe ©Lee Broom

Orion, tubes et sphères

 

Orion rappelle quant à elle les constellations stellaires.  Lee Broom a associé des tubes modulaires et des sphères opaques et massives en or poli. Les tubes se connectent et se déploient à la verticale comme à l’horizontale. Au plafond, on devine les constellations profondes des soirs étoilés.

Orion ©Lee Broom

 

Aurora,  les lustres du matin

 

Les lustres d’Aurora projettent une lumière discrète grace à des LED linéaires verticales. Les cercles lumineux de différentes tailles se superposent les uns aux autres. Les rayons délicats évoquent la lueur qui poind avant que naisse le jour. Telle l’aurore.

Aurora ©Lee Broom

 

Tidal , la lampe en deux hémisphères

 

Tidal esquisse-t-elle la valse du soleil et de la lune? En chrome poli et en acrylique opaque, la lampe représente deux hémisphères en équilibre. Ils semblent tourner autour d’une force gravitationnelle invisible, nous plongeant dans les profondeurs de l’espace.

Tidal ©Lee Broom

 

Avec cette collection, Lee Broom engage sa compagnie dans une performance technique plus accrue. Le jeu entre les lignes verticales et horizontales,  le dessin sculptural ou sphérique, tout comme l’expérience de la réfraction et du reflet, projettent la nouvelle collection sur des hauteurs aériennes.  

 

Marie-Armelle Christien