Dialogue pour A+A Cooren
Aki et Arnaud Cooren et le fondeur David de Courcuff remportent le Prix Dialogue du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main.

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main a été remis le 11 octobre dernier pour la 18ème fois consécutive à l’ébèniste Steven Leprizé, lauréat du Talent d’exception, au fondeur David de Courcuff et aux designers Aki et Arnaud Cooren dans le cadre du Prix Dialogues. Le Prix Parcours a été remis à la Maison de l’Outil et de la Pensée ouvrière de Troyes.

Olivier Brault et Madame Meyers entourés des lauréats 2017                                           © Caroline Doutre-Capapictures


Une centaine de lauréats étaient réunis Salle Wagram ce 10 octobre, pour cette 18ème édition du Prix de l’Intelligence de la main qui depuis sa création a révélé au grand public 48 savoir-faire d’excellence.

Ces trois récompenses illustrent le travail de fond réalisé depuis 18 ans par la fondation Bettencourt Schueller qui réunissait sur la scène de la salle Wagram une famille de 100 lauréats soit 48 savoir-faire qualifiés d’excellence.

En digne héritière, Françoise Bettencourt Meyers a annoncé les résultats en présence de 700 invités et des membres du jury, présidé par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo. « Avec Olivier Brault et les équipes de la Fondation…nous cherchons à susciter des vocations nouvelles et à faire rayonner la richesse de notre patrimoine vivant dans le sens de l’intérêt général de notre pays », a-t-elle ajouté.

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main est un des mieux dotés. Les trois Prix sont également dotés de 50000 €, à partager dans le cas du Prix Dialogue. Ils bénéficient en outre d’un accompagnement de 100000 € pour réaliser un projet de développement. Un accompagnement qui permettra à A+A Cooren et David Gourcuff d’aboutir un projet un peu technique. Le fauteuil « Tiss Tiss » est conçu à l’aide de plaques d’aluminium qui portent l’empreinte recto verso de la trame d’un tissu. Une prouesse technique qui va nécessiter quelques investissements financiers. Le Prix Dialogue tombe à pic.

Le fauteuil « Tiss&Tiss », récompensé par le Prix pour l’intelligence de la main de David de Gourcuff et Aki et Arnaud Cooren – Dialogues 2017   © Sophie Zénon pour la Fondation Bettencourt Schueller

Le jury 2017 était composé de Jean de Loisy, Ludovic Avenel, ébéniste lauréat 2007, Hervé Barbaret, directeur général du Mobilier national, Alberto Cavalli, directeur de la Fondation Cologni pour les métiers d’art à Milan, Olivier Gagnaire, designer, Pierre Hermé, pâtissier, India Mahdavi, architecte et designer, Catherine Pégard, présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, et Dominique Perrault, architecte.

Les Appels à candidature pour le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main 2018 sont lancés: ouverture des inscriptions le 8 novembre. Clôture: le 4 avril 2018.

 

Bénédicte Duhalde