Toute l'actualité du design et de l'architecture d'intérieur
Des Signes, envolées graphiques
Plusieurs ouvertures récentes, dont le Grand Musée du Parfum à Paris, mettent en lumière la communication joyeuse et contemporaine d’Élise Muchir et Franklin Desclouds.

Pour le Grand Musée du Parfum qui vient d’ouvrir en décembre dernier, l’identité visuelle rayonne en grands aplats dorés et trames ondulantes. Le studio Des Signes est familier de ces reflets et éclats de rire graphiques. Il y a sept ans, le studio s’était déjà fait remarquer pour la charte graphique du Château de Versailles au logo nimbé en or et à la typographie, l’Apollon, comme exhumée du Grand Siècle. Nostalgie de l’époque ? La communication de son exposition “Fêtes et divertissements à la Cour”, donnée pendant les fêtes de fin d’année 2016, renoue avec le faste et le festif en parsemant de confettis argentés des gravures anciennes. Si nombre des projets du duo se nourrissent à l’arsenal des vernis, glacis de métal et autres dégradés moirés de l’imprimeur Lézard graphique, les graphistes continuent pourtant à cultiver la discrétion, à œuvrer dans l’ombre : “Nous nous efforçons d’apporter une dimension contemporaine à nos sujets en réinterprétant des codes formels existants, rappellent Elise Muchir et Franklin Desclouds engagés malgré eux dans cette vaste entreprise de “rénovation” qui ravive le patrimoine et rend les sujets plus vifs. “Nous ne sommes pas les premiers à le faire et nous nous inscrivons dans la lignée de Jean Widmer, Philippe Apeloig, Pierre Bernard…Extrait de l’article paru dans la rubrique « Image », par Annik Hémery Intramuros n°188, Janvier/février 2017 Acheter le numéro 188
Free and Premium WordPress Theme

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.