Ateliers Vanderschooten : du linge de maison aux masques de protection

Depuis le 17 mars , l’activité de la société Vanderschooten, atelier de confection de linge de maison et d’accessoires textiles, est totalement concentrée sur la fabrication de masques, validés par la OGA (Direction Générale de I’ Armement).

Les ateliers Vanderschooten fabriquent du linge de maison depuis 1947 dans leur atelier de confection de Nieppe à 15 minutes de Lille. Alexandre Turpault, Essix, A demain le linge français, Coucke sont les 4 marques principales distribuées en France et à l’international. L’activité étant ralentie du fait du contexte, la société a décidé de se rendre utile et de la reconvertir utilement dans ses temps de crise sanitaire. 


Depuis le 17 mars, l’activité de la société Vanderschooten,  s’est  ainsi mis à la conception de masques. Coupeurs, coutières, équipe logistique, les efforts de toute la société sont désormais tournés vers cette nouvelle production.  

« Notre  filiale Norlinge commercialisant du linge de maison auprès des établissements de santé et EPHAD, nous a contacté le mardi 17/03. Un de ses clients, un EHPAD qui a 17 résidences en France, nous a sollicités pour la fabrication de masques de protection textile à partir d’un cahier des charges strict.  Nous avons travaillé sur un premier prototype, une équipe de deux personnes ont réussi à mettre au point un masque en moins de 2h. Le premier prototype était réalisé avec des élastiques. Celui-ci n’étant pas lavable, nous avons remplacé les élastiques par du biais pour obtenir un masque 100% coton : un tissu en molleton enfermé par deux couches de tissus en coton. 

Le masque s’inspire de celui du CHU de Grenoble et répond à un cahier de charge stricte. Il est 100% coton, lavable à 60° et protège parfaitement le visage : la bouche et jusqu’au menton. Au bout de 3 prototypes, le masque était validé par notre client. Aujourd’hui, une équipe dédiée de coutières et de coupeurs travaille exclusivement sur la confection des masques. Depuis mardi 17 mars, les demandes ne cessent de croitre et nous travaillons sur la mise au point de solution pour répondre à tous et faire face à la pénurie. La demande ne vient pas uniquement du secteur médical mais aujourd’hui, nous privilégions les demandes de ce secteur : hôpitaux, infirmier, … Ceux pour qui le masque est indispensable ! « 

Des prototypes de masques validés par la OGA 

« Depuis dimanche 22 mars, les masques sont validés par la OGA (Direction Générale de I’ Armement). Ils nous demandent de ne pas prendre de retard dans la fabrication des masques. D’après le rapport de la OGA: « Le masque pourrait être très utile comme « masque de chirurgien », c’est-à-dire pour prévenir l’émission d’aérosols contaminants par une personne malade. »