Quatre studios de design français réunis autour d’Orchid Edition

 

Orchid Edition est un projet qui, après deux années de réflexion, voit le jour sous la direction de la Maison Kok, spécialiste du mobilier en rotin depuis 1920. Aujourd’hui, Orchid Edition aspire à donner un nouveau souffle au rotin, en lui donnant des formes contemporaines et intemporelles, tout en conservant les savoir-faire et la qualité des produits KOK.

 

orchid_edition_maison_rotin_designers_mobilier
Orchid Edition, un projet qui remet le rotin au goût du jour !

 

Tina Ledi orchestre alors, avec sa fille Marion, cette nouvelle collection de mobilier haut de gamme. Elle y injecte les influences de sa nationalité néerlandaise, de sa vie en France et de sa passion pour la culture asiatique. Elegance, discrétion, sobriété, tout en sensualité, voilà les caractéristiques d’un design international et intemporel selon la fondatrice d’Orchid Edition. Orchid est alors apparu comme une évidence.


 

Quatre talents au service d’Orchid Edition

 

Orchid Edition rassemble le talent de quatre studios de design français autour du rotin. Le studio at-once réalise le canapé Bôa Jungle, Bôa High Tech et Bôa Calme. Nelson Alvesest et Maxence Boisseau, les deux designers, conçoivent également les séparateurs d’espaces Panô. Réalisés en cannage, ceux-ci se déclinent en trois fonctions : un miroir, une étagère, et un rangement dissimulé. Le Studio AC/AL, fondé par Amandine Chhor et Aïssa Logerot, conçoit le banc Traverse et les fauteuil Plus et Contour, ainsi que le miroir Lasso.

 

 

Panô, les séparateurs d’espace du studio at-once
Les fauteuils Contour par le Stdio AC/AL

 

Guillaume Delvigne est à l’origine de la table Corridor, qui se présente en deux formats, une table d’appoint et un bout de canapé, réalisées grâce à la technique du tressage du rotin. La chaise Sillon joue avec la souplesse du rotin, tout comme le fauteuil Hublot. Jean-Michel Policar imagine pour Orchid Edition le miroir Onde, doté d’une corolle tressée, un luminaire appelé Nacelle qui intègre l’entièreté du rotin : la canne, la moelle et l’écorce de la plante. La table Passe Passe se compose de deux tréteaux revisités et d’un plateau qui repose sur deux spirales de rotin.

 

 

orchid_edition_maison_rotin_designers_mobilier_chaise_sillon
La table Passe Passe réalisée par Jean-Michel Policar et la chaise Sillon de Guillaume Delvine

 

Tagué dans: