15/07/2018

Caroline Pultz est une jeune architecte d’intérieur belge, diplômée de l’école de Saint-Luc. Son travail s’étend aussi jusqu’au design, puisqu’elle crée des luminaires, quelque peu originaux ! En effet, c’est à partir de champignons qu’elle conçoit des suspensions et des lampes. Un concept original et basé sur une économie de moyen, tout en étant écologique !
Caroline Pultz s’est lancée dans la création de pièces design faite à partir de bio-matériaux. Elle établi un partenariat avec la coopérative sociale Permafungi, dont les locaux Bruxellois abritent des champignonnières, dans lesquelles poussent des pleurotes, mais aussi des endives. Dans un premier temps, la coopérative récupère les marcs de café des établissements de la capitale. Une fois récoltés, ils servent de terreau aux champignons, qui vont se développer dans les sous-sols humides.
L’architecte d’intérieur explore ainsi la matière organique du champignon, appelée mycélium, pour en exploiter le potentiel. Il s’agit d’une substance présente dans les racines que le champignon laisse dans son substrat après avoir été récolté. Celle ci est alors mélangée à la paille et au marc de café, pour former une pâte. C’est avec celle ci que la jeune belge crée Lumifungi, un abat-jour à la forme compacte et dense.
Au delà de cette création pour le moins étonnante, Caroline Pultz continue tests et essais, et souhaite démocratiser l’utilisation de cette matière écologique dans le monde du design et du bâtiment. Elle voudrait en particulier développer des panneaux isolants fait à partir de ce mycélium, ou encore des meubles réalisés à partir de bio-matériaux. Grâce à cette ingénieuse idée, elle compte bien mettre en oeuvre le dicton « Rien ne se perd, tout se transforme »

caroline_pultz_champignons_lumianire_écologique_design_vert_lumifungi
Photos : Permafungi