Design japonais au musée Mandet
28/06/2016
Design japonais au musée Mandet

Le musée Mandet, à Riom, dans le Puy de Dôme, consacre une exposition au design et aux arts décoratifs japonais des années 1950 à 2000, jusqu’au 31 décembre.Le mouvement Mingei, créé dans les années 1920 pour valoriser les objets ordinaires, a eu une grande influence sur le design asiatique d’après-guerre, jusque dans les années 2000. L’exposition rappelle la récente utilisation du siège, longtemps concurrencé par le tatami, ce qui explique pourquoi ils sont souvent conçus bas. Elle explore le design et les arts décoratifs japonais depuis les années 1950, à travers quatre-vingt-dix pièces de maîtres (tabouret “Butterfly” de Sori Yanagi édité par Vitra, rangements “Revolving Cabinet” et “Side” de Shiro Kuramata pour Cappellini…) et de créateurs comme Oki Sato, fondateur du studio Nendo, Naoto Fukasawa (coffre “Log collection”), Tokujin Yoshioka (fauteuils “Pane chair” et “Honey pop”) ou l’architecte Shigeru Ban, lauréat du Pritzker Prize en 2014.  

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 28/06/2016 10:28 au 11/07/2016 09:35
Lieu :
14 Rue de l’Hôtel de ville, 63200 Riom, France

Vue de l’exposition © ©PCom Musées de Riom Communauté
Tabouret Butterfly, de Sori Yanagi, édité par Vitra en 1954. Contreplaqué de palissandre, laiton © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN Grand Palais / Photo Jean-Claude Planchet
Fauteuil “Pane Chair”, de Tokujin Yoshioka. Fibre de polyester. 2004-2006 © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN Grand Palais / Photo Georges Meguerditchian
Rangement “Revolving cabinet”, de Shiro Kuramata, édité par Cappellini en 1970. Métacrylate, métal © droits réservés / CNAP / photo Yves Chenot
Chaise “Carta”, de Shigeru Ban. Tubes de carton recyclé. © droits réservés / CNAP / photo Yves Chenot
Continuer
Design Parade à Hyères et Toulon
28/06/2016
Design Parade à Hyères et Toulon

Jean-Pierre Blanc renouvelle la 11e édition du festival international Design Parade Hyères et lance à Toulon le 1er festival international de l’architecture d’intérieur, avec la signature graphique d’Antoine et Manuel. Désormais orientés vers deux thématiques contemporaines, ces deux évènements souhaitent soutenir la nouvelle génération de designers et d’architectes d’intérieur et présenter leur travail et leurs recherches au monde professionnel et au public. Tout en mettant en avant les savoir-faire de l’artisanat et de l’industrie, c’est l’occasion de découvrir le patrimoine architectural et décoratif de ces deux villes voisines. A la Design Parade qui se tiendra du 1er au 3 juillet 2016, le jury, présidé cette année par le designer anglais Max Lamb – qui sera également exposé à la Piscine de la Villa Noailles-, a sélectionné 10 finalistes, dont les travaux seront exposées du 2 juillet au 25 septembre. Deux expositions auront lieu en parallèle : les travaux du designer Sami Rio, lauréat du Grand Prix 2015 seront visibles à la Galerie Nouvelle et l’architecte Robert Mallet-Stevens fera l’objet d’une exposition dans le Bâtiment initial de la Villa Noailles. Sur la même formule, Toulon sera le lieu d’un parcours d’expositions, dans les quartiers tout récemment redynamisés de la ville. Au cours du festival qui aura lieu du 30 juin au 2 juillet 2016, 10 finalistes seront départagés par le jury présidé par l’architecte d’intérieur et designer India Mahdavi. Ils ont réalisé l’aménagement d’une pièce à vivre pour une maison en bord de la mer Méditerranée. Ces projets seront mis en place dans un hôtel particulier toulonnais, et conservés pour sa très prochaine réhabilitation. Design Parade Hyères : du 1er au 3 juillet 2016, expositions jusqu’au 25 septembre Villa Noailles, Parc Saint Bernard, 83400 Hyères Espace d’art le moulin, 8, avenue Aristide Briand 83160 La Valette-du-Var Restaurant le marais, 1366 Boulevard de la Marine, Hyères Design Parade Toulon : du 30 juin au 2 juillet 2016, expositions jusqu’au 11 septembre Hôtel Particulier, 3 rue Victor Micholet, 83000 Toulon Musée d’art de Toulon, 113 Boulevard général Leclerc, 83000 Toulon Grilles de l’église Saint Louis, 3 rue Louis Jourdan, 83000 Toulon Vitrines des galeries Lafayette, 9 Boulevard de Strasbourg, 83000 Toulon Espace Savonnières, 4 rue des Savonnières, 83000 Toulon Église Saint Louis, entrée par la Place de L’Équerre, 83000 Toulon Galerie de l’école, angle place Gambetta et rue Nicolas Laugier, 83000 Toulon  

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 28/06/2016 12:44 au 13/12/2016 10:31
Lieu :
Parc Saint Bernard, 83400 Hyères, France

Léa Bardin Hale Bopp. Comment poétiser la robotique à partir d’objets réactifs – Prix spécial du jury
Arthur Hoffner et ses fontaines – Prix du public
The future sausage de Caroline Niebling – Grand prix
Florent Julien Système d’aménagement extérieur qui permet de créer mobilier pour aménager terrasses et jardins (Hyères)
Florent Julien Système d’aménagement extérieur qui permet de créer mobilier pour aménager terrasses et jardins (Hyères)
L’exposition d’Adrien Robert. Dessins et chaises avec l’atelier Pfister.
La remise des prix à Toulon, en présence d’Arielle Dombasle et Vincent Darré
La salle de bains de Mariam Bouchamane et Margot Cosyn
La salle de bains de Mariam Bouchamane et Margot Cosyn
Workshop sur le verre avec les étudiants de l’Ecole supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée sous la direction Antoine Boudin et Olivier Millagou
Workshop sur le verre avec les étudiants de l’Ecole supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée sous la direction Antoine Boudin et Olivier Millagou
Workshop sur le verre avec les étudiants de l’Ecole supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée sous la direction Antoine Boudin et Olivier Millagou
Continuer
Olafur Eliasson à Versailles
28/06/2016
Olafur Eliasson à Versailles

Après Anish Kapoor en 2015, le Château de Versailles invite Olafur Eliasson, jusqu’au 30 octobre.Engagé contre le réchauffement climatique, l’artiste danois d’origine islandaise considère que “l’art est un coproducteur du réel, de notre sens du présent, de la société et de l’unité des hommes. C’est très inspirant d’avoir à travers l’art l’opportunité de coproduire la perception actuelle de Versailles”. Il a imaginé des jeux successifs de miroirs et de mises en abîme dans le château et un triptyque sur le thème de l’eau dans les jardins : une cascade dressée dans le grand canal (une idée, jamais réalisée, du paysagiste André Le Nôtre), un voile circulaire de brouillard et un tapis de résidus de glacier dans les bosquets, dans la lignée de son installation de blocs de glace, devant le Panthéon, à Paris, pour la COP 21.  

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 28/06/2016 14:14 au 11/07/2016 08:27
Lieu :
Place d’Armes, 78000 Versailles, France

Olafur Eliasson devant “Waterfall”. 2016 © Anders Sune Berg
“Waterfall”. 2016 © Olafur Eliasson. Photo Marie Clavier
“Waterfall”. 2016 © Olafur Eliasson. Photo Marie Clavier
“Solar compression”. 2016 © Olafur Eliasson. Photo Anders Sune Berg
“Deep mirror (yellow)”. 2016 © Olafur Eliasson. Photo Anders Sune Berg
“Deep mirror (black)”. 2016 © Olafur Eliasson. Photo Anders Sune Berg
“Glacial rock flour garden”. 2016 © Olafur Eliasson. Photo Anders Sune Berg
Continuer
Richard Sapper, un design exemplaire
27/06/2016
Richard Sapper, un design exemplaire

Une monographie sur le designer industriel allemand Richard Sapper (1932-2015) est à paraître chez Phaïdon le 27 juin 2016. Dirigé par Jonathan Olivares (fondateur de l’agence Jonathan Olivares Design Research, Los Angeles), l’ouvrage retrace soixante années de carrière au gré de documents d’archives personnels et de photographies inédites spécialement commandées à Ramak Fazel. Le texte, issu de plus de quarante heures d’entretien entre Sapper et Olivares, révèle les histoires clefs et les inspirations majeures se cachant derrière les créations les plus célèbres du designer telle que la lampe Tizio pour Artemide ou l’IBM Think Pad. “Richard Sapper edited by Jonathan Olivares” permet ainsi de combler un vide bibliographique concernant un grand maestro du design récemment disparu. “Richard Sapper” de  Jonathan Olivares, Phaïdon, 240 pages, 79.95 euros, anglais. Cléa Daridan

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 27/06/2016 11:34 au 29/06/2016 07:44

Continuer
iF Design Award 2017
24/06/2016
iF Design Award 2017

Les designers, architectes et entreprises sont invités à concourir dans sept catégories : architecture, architecture intérieure, design produit, design de service, packaging, communication et concept.Les frais d’inscription sont de 275 à 350 euros, pour une inscription avant le 30 juin, selon les catégories choisies, puis de 375 à 450 euros au-delà de cette date. Les dotations pour les lauréats sont comprises entre 1600 et 2700 euros. En 2015, le téléviseur “Sérif” de Ronan et Erwan Bouroullec pour Samsung, la “Hideout lounge chair” éditée par Thonet et la suspension “Super-Oh” de Delta Light, ont fait partie des 75 projets à avoir remporté un Gold Award. Date limite de candidature : le 20 octobre 2016

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 24/06/2016 13:42 au 11/07/2016 09:39

Continuer
Les résultats du Rado Star Prize
23/06/2016
Les résultats du Rado Star Prize

Depuis 2012, en partenariat avec Maison & Objet, le Rado Star Prize récompense de jeunes designers en les exposant sur “Now ! Le Off” aux Docks-Cité de la Mode et du design du 3 au 10 septembre 2016, dans le cadre de la Paris Design Week. La marque horlogère suisse reconnue pour son implication dans le design soutient avec cette initiative la valorisation d’une nouvelle génération. Visionnaire et innovante, la marque offre aux jeunes designers une plateforme sur la scène des évènements internationaux en Autriche, France, Suisse, aux Etats-Unis, à Taïwan et en Italie. C’est Jules Levasseur qui avait remporté le prix l’année 2015, grâce à son “Projet S”, en tôle ondulée. Ces objets de grande dimension démontrent les qualités mécaniques, plastiques et rythmiques du matériau, tout en attestant du savoir-faire de l’entreprise Petrus. Cette année, le jury se composait de Chantal Hamaide, rédactrice en chef et directrice du magazine Intramuros ; Eugeni Quitllet, designer catalan ; Françoise Seince, historienne de l’art et rédactrice en chef du magazine Métiers d’Art ; Philippe Brocart, directeur général et membre du directoire de la SAFI ; et Christian Verdon, responsable de la R&D chez Rado. Après une minutieuse étude des candidatures, la gagnante de l’édition 2016 est Elodie Rampazzo, designer de 22 ans étudiante à l’Ecole Bleue. Son projet “Nomade”, repense la console/bureau en proposant un principe modulable et personnalisable, qui s’adapte selon les goûts et besoins de l’utilisateur. Cet objet en chêne et métal a séduit le jury par la pureté de ses formes et le respect des matériaux. La tôle pliée, agrémentée d’une découpe au laser d’une trame, fait référence à un chevalet. Elle devient un objet multiple, bureau, porte-revue et même vanity-case. Dix participants ont été sélectionnés dans les Prix du Public et seront présentés à “Now ! Le Off”. On retrouvera par exemple le projet de Ricardo Randi, qui propose “Wood & Plastic Cutlery”, un ensemble de couverts créés à partir d’un plastique innovant, composé de sucre et de la chaîne de production des déchets, 100% biodégradable et “ecofriendly”. Rencontre aussi avec Claudio Gatto, créateur de la “Bolla Outdoor Lamp”, petit luminaire portable mais puissant, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.  

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 22/06/2016 09:28 au 23/06/2016 08:53

Les Talents à la Carte exposés sur Maison&Objet
22/06/2016
Les Talents à la Carte exposés sur Maison&Objet

Du 2 au 6 septembre, le salon Maison&Objet offrira à six jeunes créateurs français une visibilité au sein d’un espace qui leur sera entièrement dédié, dans le Hall 7. Cette sélection s’est faite au sein des Ateliers de Paris, afin de célébrer leurs dix ans d’existence. Anciens et actuels résidents, ces six signatures illustrent des initiatives créatrices particulièrement prometteuses, en attestant que “Paris ose le défi de la création”, selon Anne Hidalgo. On y retrouvera le studio AC/AL, fondé à Paris en 2013 par Amandine Chhor et Aïssa Logerot. Diplômés de l’ENSCI les Ateliers, la collaboration des deux designers est reconnue et récompensée en 2012 avec le Prix du Public au concours Cinna Jeunes Créateurs, pour le projet “Lun-R” – catégorie luminaire. A travers diverses collaborations entre industrie et artisanat, la complémentarité de leur travail leur permet de concevoir des objets entre fonctionnalité, technique et forme. La nouvelle collection de Charlotte Juillard sera présente sur le salon : “Lavastone” met en valeur la roche lavique extraite des carrières situées dans la région de Naples. Sa démarche : associer un produit brut à un dessin et une sensibilité féminine. Charlotte Juillard fonde son propre studio en 2014, allant du design d’objet à la scénographie. Elle travaille notamment pour de nombreux clients tels que Monoprix ou Ligne Roset, pour qui elle signe le bureau “Brina” présenté en 2015 ainsi que de nouvelles pièces à découvrir sur le salon Maison &Objet Paris Septembre 2016. Pierre Charrié s’intéresse quant à lui à la dimension sensorielle des objets du quotidien, qu’il allie aux technologies et usages émergents. Il devient Lauréat du prix du Design argent de Futur en Seine en 2014, avec sa lampe “Aérobie”, qui sera intégrée à la collection permanente du CNAP en 2015. Avec la galerie MICA, il présentera au salon Maison&Objet des objets alliant design et originalité, comme par exemple les tables “Campanes” ou les sculptures domestiques “Pénates”. Manon Leblanc et Romain Diroux fondent en 2012 le Studio Monsieur, à la suite de leur rencontre aux Arts Décoratifs de Strasbourg. Récompensés du Grand Prix de la création de la ville de Paris en 2015, le Studio Monsieur prend part à des projets de design d’objets, de mobilier et de luminaires, des scénographies d’expositions et de concerts. Ils portent une attention particulière à la mise en lumière des savoir-faire artisanaux et industriels, en s’inspirant des processus de fabrication, de l’univers de l’outil ainsi que des gestes qui les accompagnent. La complémentarité est le ciment du duo Désormeaux/Carette. Le savoir-faire industriel de Nathanaël Désormeaux s’allie à l’approche artistique de Damien Carette. L’association du dessin et de la technologie, assurée par une viabilité industrielle de leur projet donne un résultat sensible et personnel. On peut citer la lampe “Dita”, directement inspiré de la mode, en 2014. Enfin, Julien Vermeulen exposera deux tableaux, autour d’une réflexion sur le médium plume. Doté d’une formation en plumasserie, il collabore depuis avec des grands noms de la haute couture depuis 2014. Son intérêt particulier pour la matière lui permet de réaliser une armure de samouraï nommée “Bado Senshi”, grâce à laquelle, il est désigné lauréat 2015 du Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, dans la catégorie métiers d’art débutant.  

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 22/06/2016 08:27 au 23/06/2016 11:11

Rehberger-Weg : 24 œuvres dans la nature
21/06/2016
Rehberger-Weg : 24 œuvres dans la nature

S’imaginer marcher tranquillement à travers champs, et au milieu des herbes folles se balançant au gré du vent… des œuvres d’art. Le Rehberger-Weg, (le chemin de Rehberger), de villages en villages, invite à traverser la frontière entre la Suisse et l’Allemagne. C’est le pari un peu fou de l’artiste allemand Tobias Rehberger (lauréat du Lion d’Or de la Biennale de Venise) qui a été dévoilé en avant première le dimanche 12 juin, juste avant la folle semaine de l’Art Basel Fair, la foire d’art contemporain de Bâle. Le parcours, d’environ cinq kilomètres, tisse un lien, un pont, entre deux pays, deux communes, deux établissements culturels et relate d’innombrables histoires. Le Rehberger-Weg, se déroule entre l’idyllique Barower Park sur lequel se situe la Fondation Beyeler à Riehen et le Campus Vitra à Weil-am-Rhein et longe l’étonnant Naturbad (un complexe de piscines naturelles d’eau filtrée par les plantes) conçu par les architectes Herzog & de Meuron. Les 24 œuvres, spécifiquement créées pour chaque station du parcours, arrêtent le visiteur, le font rêver, sourire et même rire. Des œuvres ludiques et colorées dans lesquelles Rehberger a intégré la notion de fonctionnalité… L’une d’entre elles possède un petit trou et permet à de petits oiseaux de nicher, telle autre permet de prendre de la hauteur pour regarder le paysage. Cette idée de chemin transfrontalier a été lancée dans le cadre de l’IBA Basel 2020 : “La démarche de l’IBA Basel est un processus de labellisation qui s’attache à promouvoir le développement collectif et le rayonnement de la région par la réalisation de projets exceptionnels et remarquables”, précise Rolf Fehlbaum, fondateur de Vitra. Si la marque de mobilier soutient pleinement le projet, Swatch Art porte également et très généreusement, en tant que Presenting Partner, ce projet hyper créatif, en permettant la production des œuvres de Rehberger. La question des liens à re-tisser, des ponts symboliques à re-tendre et par dessus tout, la question de la transversalité, capitale de nos jours, est sous jacente à ce projet unique dont les œuvres sont installées à vie. www.24stops.info


Yves Mirande

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 21/06/2016 14:25 au 21/06/2016 14:43

Continuer
Laboratoires de l’art au Musée des arts et métiers
21/06/2016
Laboratoires de l’art au Musée des arts et métiers

Le Musée des arts et métiers propose en partenariat avec le MUDAM du Luxembourg, une seconde exposition faisant suite à Eppur si move (présentée à Luxembourg de juillet 2015 à janvier 2016) : Laboratoires de l’art. Elle prolonge la démarche en faisant entrer en résonnance des pièces issues des collections du Musée des arts et métiers avec une sélection de créations artistiques contemporaines, conservées au MUDAM. C’est dans la ligne éditoriale du Conservatoire des arts et métiers que s’inscrit cette exposition. Le Conservatoire possède une collection unique et exceptionnelle d’objets, machines, modèles, dessins et livres, qui permet aujourd’hui au Musée des arts et métiers de proposer des collections permettant d’apprécier les grandes étapes de l’histoire des sciences, des techniques et de l’industrie. L’exposition présente les travaux des artistes contemporains intéressés par les enjeux scientifiques, dont la démarche conduit à traiter, rejouer, prolonger les expériences dans le champ des arts visuels. Cette collection de pièces met en valeur les liens entre arts et sciences tout en démontrant comment les artistes s’emparent de la notion d’expérience. L’association de l’univers scientifique avec l’art contemporain offre de nouvelles pistes qui font découvrir les collections scientifiques et techniques, jouant sur les temporalités et décloisonnant les savoirs. La démarche expérimentale constitue le fil rouge de cette exposition ; elle se déploie en cinq chapitres intitulés “Invitation à l’expérience”, “Formes déployées”, “Jeux optiques”, “Manifestation de l’invisible” et “Figures acoustiques”.  

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 21/06/2016 10:59 au 23/06/2016 08:07
Lieu :
60 Rue Réaumur, 75003 Paris, France

Pierre Ernest Peuchot, phénomènes d’interférence, 1883 © Aurélien Mole
Georges René Marage, moulages de la bouche prononçant les voyelles, vers 1908 © Aurélien Mole
L. Lafon, phénomènes d’irradiation, 1883 © Aurélien Mole
Continuer
French Cheese Board
20/06/2016
French Cheese Board

Le french cheese débarque à New York City et possède désormais son lieu dédié. Le duo de graphistes Ich&Kar vient en effet de concevoir un concept store mettant en “scène” le fromage français d’une toute autre manière. Un lieu inédit, un véritable point de rencontre pour comprendre, échanger et apprendre le meilleur de la culture du fromage français. C’est en plein cœur de New York dans le quartier new-yorkais hype de Nolita – paradis des foodies – que la Milk Factory (laboratoire de création de la collective des produits laitiers) a souhaité un lieu atypique. Elle a ainsi fait appel et confiance au duo de graphistes qui se sont essayé avec brio à la 3D. Le French Cheese Board est un concept store conçu en forme de “cheeselab” où l’on célèbre pleinement l’art de vivre à la française. Un espace pensé comme une plateforme conviviale, interactive et pluridisciplinaire. Pour leur toute première réalisation en architecture d’intérieur, les graphistes ont su sortir de leur zone de confort (la 2D) pour créer une identité en trois dimensions, une architecture graphique où les murs ouvrent le dialogue… “Si nous avons toujours pensé que la feuille A4 était un volume, l’expérience exaltante à New York nous a révélé une nouvelle voie” explique Helena Ichbiah. Résultat, une ambiance très tableau noir avec des murs qui nous parlent et nous enseignent une véritable culture fromage. Offrir une sélection pointue des meilleurs fromages français : bleu, croûte fleurie, croûte lavée, beurre AOP… a été mêlé à une sélection d’art de la table dessinée par différents artistes et designers – des couteaux à fromage de la coutellerie Nontron signés Christian Ghion, des planches à fromage et des beurriers de la designer bordelaise Caroline Gomez, etc… sont proposés à la boutique. “Faire saliver”, tel est l’objectif de ce concept store : des photos artistiques montrent également le fromage d’une toute autre façon pour mettre immédiatement l’eau à la bouche. On attend avec impatience les ouvertures des FCB à travers le monde. French Cheese Board, 41 Spring St, New York, NY 10012, États-Unis


Yves Mirande

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates
Du 20/06/2016 16:42 au 25/07/2016 11:01
Lieu :
41 Spring St, New York, NY 10012, États-Unis