13/11/2019
Audemars Piguet présentait son savoir-faire avec « Beyond Watchmaking ».
L’exposition présentée par l'horloger suisse Audemars Piguet raconte l’histoire de ses artisans depuis sa création en 1875, dans le village du Brassus. Une rétrospective qui se tenait du 19 octobre au 4 novembre dernier dans le cadre de la Tokyo Midtown Design Touch 2019.

144 ans de création

L'espace imaginé par Mathieu Lehanneur rappelle un cadran de montre © Audemars Piguet

« Beyond Watchmaking » retrace l’histoire de la Manufacture depuis sa création par Jules-Louis Audemars et Edward-Auguste Piguet en 1875, jusqu’à la présentation de sa dernière collection Code 11.59 by Audemars Piguet.
À l’intérieur d’un large anneau de cuivre qui rappelle le cadran d’une montre, 12 portes invitent les curieux à découvrir les avancées techniques et esthétiques qui ont fait la réputation de la maison suisse. Pas moins de 150 pièces de collection sont présentées dans cet espace immersif, pensé par le designer français Mathieu Lehanneur. Parmi elles, les montres de la collection Grandes Complications qui allient certains des mécanismes les plus complexes comme le chronographe, les mécanismes astronomiques et la sonnerie.

Horlogerie et art contemporain

1re variation de "Data-Verse" par Ryoji Ikeda © ryoji ikeda studio

En plus de l’horlogerie, la maison Audemars Piguet s’est ouverte à l’art. Depuis 2012, elle se mue en commissaire artistique avec la volonté de lier les origines, l’environnement et la technologie dans les oeuvres commandées.
Ainsi, la Manufacture profite de la vitrine qu’est l’exposition « Beyond Watchmaking » pour présenter la 2e variation de la composition « Data-Verse » de Ryoji Ikeda, dont la 1ère variation est exposée à la Biennale de Venise jusqu’au 24 novembre prochain. L’artiste sonore japonais propose d’explorer la résonance qu’il existe entre l’art cosmique et l’horlogerie, à l’image du lien qui unit l’humanité et les sciences.
À l’intérieur du cadran d’exposition, le travail de Dan Holdsworth enrichit les pièces présentées par la maison suisse. Les photographies de sa collection The Vallée de Joux replacent la topographie de la vallée éponyme, berceau de son atelier.

Une vallée en reconstruction

Le Musée Atelier prendra la forme d'un cadran de montre © Audemars Piguet

La maison Audemars Piguet a décidé de transformer cette Vallée de Joux qui l’accueille depuis 144 ans. L’horloger a fait appel au cabinet danois d’architecture BIG afin de remodeler le paysage du petit village du Brassus, dans le canton de Vaux.
L’Hôtel des Horlogers sera repensé dans son intégralité. Le bâtiment existant sera agencé en terrasses, permettant une circulation continue sur ses toits, en toute saison.
L’atelier originel sera agrandi par le Musée Atelier. Une construction en acier léger et en verre dont la forme rappellera la cadran d’une montre.

Les projets, dont le chantier a commencé en juillet 2018, devraient ouvrir au public courant 2020.

Maison Audemars Piguet – Le Brassus

https://www.audemarspiguet.com/fr/