Rodolphe Parente signe le nouvel espace ZILLI chez Harrods à Londres

L’architecte et designer français Rodolphe Parente a récemment redéfini avec subtilité le nouveau concept du corner de ZILLI chez Harrods.

Prestigieuse griffe masculine française, ZILLI cherchait à repenser l’espace qu’elle occupe au second étage de chez Harrods (Londres), l’un des plus célèbres grands magasins du monde. Pour renouveler l’espace existant tout en gardant son âme, la marque souhaitait travailler sur les codes de l’architecture intérieure d’aujourd’hui, sans pour autant tomber dans les clichés et les automatismes.

Les codes du luxe à la française réinterprétés

Contemporaine, masculine et luxueuse, la scénographie proposée par Rodolphe Parente pour le nouveau corner ZILLI présente un vestiaire masculin dans son intégralité. Cinquante mètres carrés épurés et baignés de lumière permettent de mettre en valeur les collections de blousons iconiques, vestes, chemises, mailles, jeans, mais également les accessoires, chaussures, sacs, maroquinerie, cravates, écharpes et ceintures de la griffe masculine. Véhiculant des valeurs fortes et indémodables, ZILLI propose des coupes architecturées et minimalistes. La marque française est animée par le sens du détail et des finitions, par la beauté du sur-mesure et du fait main.

Utilisant des matières nobles et authentiques, et des lignes épurées et graphiques, le nouveau corner de ZILLI respecte l’esprit et les valeurs de la griffe, pour répondre aux attentes d’une clientèle exigeante et inconditionnelle.

Épure et authenticité d’un style

Le volume est épuré et réinterprète les codes et les principes de l’Art Déco français. L’espace du nouveau corner est habillé d’un parquet au monogramme de la Maison, de murs en soie grège, de hautes plinthes en marbre et de détails en laiton ciselé. Un mobilier aux lignes intemporelles, des panneaux muraux en acajou et des miroirs assemblés en triptyques viennent compléter la mise en scène, pour recréer l’atmosphère d’un véritable appartement parisien.

Diplômé de l’École Nationale des Beaux Arts, Rodolphe Parente a débuté sa carrière dans l’agence parisienne d’Andrée Putman. Après avoir participé au design des lignes de mobilier pour les marques Emeco et Poltrona Frau, ainsi qu’à la rénovation de l’hôtel Morgan à New-York, il crée son agence en 2010. Il réalise depuis des appartements et des résidences privées de grand luxe à Paris, à Monte-Carlo et dans le monde entier, des boutiques et des espaces publics, ainsi que du mobilier sur-mesure.