Quand Théophile Besson s’inspire des temples japonais…

 

Théophile Besson a pour habitude de travailler avec des matières nobles et de qualité. Il a préalablement créer des pièces à partir du verre soufflé de Murano, de la porcelaine de Limoges ou encore la céramique de Lisbonne. Aujourd’hui, il va puiser dans le savoir-faire ancestral et artisanal japonais pour créer Hinotori.

 

Il s’agit d’une collection de tuiles, destinées à être posées sur les murs, à l’intérieur comme à l’extérieur. Dans le processus de production, les traditions de la fabrication japonaises sont respectées : les pièces sont réalisées à la main, selon la technique du Kyogawana. Le travail artisanal alliant un polissage et un type de cuisson bien spécifique donnent aux tuiles une robustesse à toutes épreuves. Les pièces d’argile ainsi polies sont cuites à très haute température. Ce processus de fabrication est détenu uniquement par la manufacture avec laquelle le designer s’est associé : la Manufacture ASADA KAWARA.

 

Hinotori_theophile_besson_art_japonais_design_tuile_argile

 

  • Cette collaboration avec la Manufacture ASADA KAWARA prend part durant le Kyoto Contemporary Project, organisé par les Ateliers de Paris. Il s’agit de l’unique manufacture qui produit encore les tuiles des temples traditionnels et des sanctuaires religieux au Japon, de manière artisanale. Ils prennent également part à la rénovation d’anciens monuments, afin de conserver et de faire perpétuer la culture ancestrale japonaise.

 

Hinotori_theophile_besson_art_japonais_design_tuile_argile_ASADA_KAWARA Hinotori_theophile_besson_art_japonais_design_tuile_argile_ASADA_KAWARA

 

Théophile Besson avait à cœur de mêler tradition et design contemporain. C’est chose faite avec Hinotori. Pour terminer ses pièces, un motif est sérigraphié sur la surface des carreaux, représentant les flammes de l’Hinotori, phénix et oiseau mythique aux pouvoirs suprêmes, mais à la douceur et la sagesse uniques parmi l’espace animale.

 

Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Saint-Etienne, Théophile Besson a créé son studio en 2008, après avoir travaillé notamment pour la Maison Hermès. Son travail se démarque par le temps qu’il accord au processus de création, à l’exigence d’observation dont il fait preuve, ainsi que le respect des matériaux avec lesquels il travaille. Volume, espace et surface sont les trois notions qui ponctuent son travail.