Skip to main content
Actualites / A l’Institut Suédois, le joyeux mix
11/09/2021

A l’Institut Suédois, le joyeux mix

L’Institut Suédois à Paris crée l’évènement avec Swedish Design Movement pour ses 50 ans, sous le signe de la fantaisie du scénographe Pierre Marie et de la rigueur du design suédois.

Sollicité par Ewa Kumlin, directrice de l’Institut Suédois, Pierre Marie, décorateur et scénographe inclassable, n’a eu que l’été pour déterminer ce projet visant à mettre en lumière le design suédois. Est né le show Living room,  qui nous livre toute la spontanéité de l’univers onirique de l’artiste, et sa connivence un peu espiègle avec le design suédois. Proche de l’architecte austro-suédois Joseph Frank mais aussi de Dom Robert et Jean Lurçat, il se définit comme un décorateur-ensemblier qui a œuvré pour des marques prestigieuses telles que Hermès, Agnès b., Diptyque.

A l’Institut Suédois, l’exposition Living Room est mise en scène par Pierre Marie, banquette Big talk, design Adam Goodrum, 2020, Bla Station.
© Anne Swynghedauw
Pièce unique. La tapisserie Ras el hanout, 150 x 365 cm, création Pierre Marie, œuvre tissée à la Manufacture d’Aubusson.
© Tadzio

Point de départ du projet ? La tapisserie multicolore Ras El Hanout, œuvre qu’il a dessiné auparavant, et a été tissée à la Manufacture Robert Four par Sylvie Chazeaux, lissière à Aubusson. « Je cherche à remettre l’ornement et le dessin au cœur de  mon travail, de restaurer certains métiers délaissés. Dans cette œuvre, l’évocation des épices de la cuisine nord-africaine, se confond dans un herbier géant imaginaire ». S’il y a un lien évident entre la tapisserie et le folk art suédois des années 50/60, c’est l’imaginaire de Pierre Marie qui rayonne dans l’exposition avec les marques de design partenaires et les : Palmgrens, String Furniture, Nola, Superfront, Ingridsotter, Sarah  Szyber, Dux. « Le pouf en cuir de Lisa Hilland pour Svenskt Tenn fait écho à l’univers végétal comme une graine qui serait tombée au sol, » explique Pierre Marie.

Artisanal. Pouf Pompon, design Lisa Hilland, 2010
© Svenskt Tenn.

La participation du Beckmans College of Design, jeunes pousses de la création suédoise, fait décoller le propos, jouant les contrastes inattendus, les associations parfois surprenantes. La couleur est omniprésente dans l’exposition, bleu intense dans la salle du rez-de-chaussée de l’Institut Suédois, cercle chromatique de la banquette multicolore Bla station, présentation des bobines de laine issues de la réalisation de la tapisserie. Le tout s’assemble en un patchwork réjouissant qui met en avant une créativité engagée et scelle l’amitié franco-suédoise.

Exposition à l’Institut Suédois à Paris, jusqu’au 3 octobre 2021, plus d’info sur le site paris.si.se

Anne Swynghedauw

© Daniel Camerini

Jeunes pousses. Créations 2021 des élèves du Beckmans College of Design : de gauche à droite, table et fauteuil Max Stjerna, lampadaire Jessica Westerberg & Ronja Reuber, vase Jessica Westerberg, tabouret Max Stjerna, lampe Lotta Lampa, vase vert Jonatan Nilsson.

Epuré. Fauteuil bas Maximus, design Johan Ansander 2021.
© Bla Station
Iconique. Réédition du fauteuil et repose-pieds Pernilla design Bruno Mathsson, 1969.
© Dux
Sans vis. Le système permet d’emboîter des modules aisément, système de fixation par Threespine, Välinge Innovation.