MEDIAKITINTRAMUROSCONCEPTINTRAMUROSINTRAMUROSCONTACT
 

RECHERCHE



 

 

 
PORTRAITS
Jasper Morrison
Il tord le cou aux rgles de versi-fications esthtiques, redonne valeurs gales tous les...+
Novembre 2009 | N145
PROFILS
Constance Guisset
Elle signait en septembre la scnographie au Thtre des Abbesses, du Funambule, un texte de...+
Novembre 2009 | N145
LES MAITRES
Charlotte Perriand
Charlotte Perriand (1903-1999) disparaissait il y a tout juste dix ans en laissant derrire...+
Novembre 2009 | N145
GRAPHIC DESIGN
Christophe Jacquet
Quest-ce que linterdit en design graphique ? Dans lexposition Recto-Verso, 8 pices...+
2014 | N175
Lesprit dentreprise de Constance Guisset
Publi dans :PROFILS Novembre-Decembre 2009 N145
j
Elle signait en septembre la scnographie au Thtre des Abbesses, du Funambule, un texte de Jean Genet chorgraphi et interprt par Angelin Preljocaj, en droulant de grands rouleaux de papier comme des paravents, occupant lespace lchelle 1, manipulant les objets sous tous les angles.

Elle signait en septembre la scénographie au Théâtre des Abbesses, du Funambule, un texte de Jean Genet chorégraphié et interprété par Angelin Preljocaj, en déroulant de grands rouleaux de papier comme des paravents, occupant l’espace à l’échelle 1, manipulant les objets sous tous les angles. “Elle n’a peur de rien”, commentent ceux qui la connaissent. “J’aime apprendre”, explique-t-elle, comme pour s’excuser. Elle aime aussi se raconter : un parcours en flèche – bac à 16 ans, diplôme de l’ESSEC en 1998, diplôme de Science Po en 2001 et de l’Ensci en 2007, où son parcours original séduit. En parallèle à ses études, elle s’engage dans des projets atypiques, participe au Japon à la campagne d’un politique japonais, anime une vitrine au musée des Arts décoratifs, réalise un film sur les jouets mécaniques “Les rêves de Toto et Tata”, gagne le Grand Prix du Design de la ville de Paris en 2007, gagne deux Aides à Projet VIA en 2009, fait partie de la sélection finale du Prix Emile Hermès avec ses couverts Funambule, gagne le Prix du Public à la Design Parade 03 à la Villa Noailles, tout en assurant le rôle d’“administratrice” pendant six ans au sein du studio de Ronan et Erwan Bouroullec. Parce qu’elle n’était pas trop mauvaise en classe, elle a fait des études, mais “quand je me suis retrouvée coincé derrière un bureau, je n’ai eu qu’une envie, retrouver l’établi que mon grand-père, bricoleur-inventeur-autodidacte, m’avait offert à 11 ans. Elle travaille le jour, travaille la nuit, apprend auprès des Bouroullec comment mener, ressentir et aboutir les projets. Elle cultive l’esprit d’entreprise comme toute sa famille  - père, mère, frères et sœurs (en tout six) et développe projets sur projets. Aujourd’hui, elle s’installe en indépendante pour mener des activités transversales et parallèles. A suivre une collection de meubles en métal, une lampe “Vertigo” qui sera présentée à Maison & Objet en janvier et le développement de la poubelle “Tri3”. 

Bénédicte Duhalde

<- Retour